rmc

Le PSG doit augmenter ses recettes de 80M€ pour respecter le fair-play financier (RMC Sport)

A peine le mercato refermé, l’UEFA annonçait une enquête sur le PSG après un mercato de choc, soupçonné d’être peu compatible avec le fair-play financier. Après plusieurs rendez-vous et une audition le 5 octobre avec les enquêteurs de l’ICFC (instance de contrôle financier) au siège de l’UEFA, les différentes parties se sont quittés satisfaites. En parfaite transparence.

“La partie de l’enquête concernant les contrats de Neymar et MBappé est terminée. De source proche de l’UEFA, tout est ok, commente RMC Sport. Reste maintenant à prouver la capacité du PSG à augmenter ses recettes de 80M€. Il n’est donc pas impossible que Paris respecte le fair-play financier cette saison et échappe à toute sanction”.

Et s’il devait y avoir sanction, ce ne sera pas cette saison. Le risque est sur la saison à venir. “Si l’ICFC doit sanctionner Paris, elle le fera à la fin de son instruction. Etant donné son évolution, elle est attendue pour fin janvier / début février 2018. Soit après le mercato hivernal. Paris espère une fin d’enquête dès la fin du mois de décembre. Pour Paris ce mois de différence est un problème. La réflexion du club est simple : étant donné que tout le monde sait que Paris doit absolument vendre, les clubs vont négocier les transferts à la baisse” ajoute le média. Dans cette démarche, le club francilien peut compter sur Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP, qui joue la carte parisienne.

Enfin, certains points chagrinent les enquêteurs. Le sponsoring en provenance du Qatar (beIN Sports, QNB, Ooredoo, QTA) qui peut être jugée “partie liée”. Et les partenariats insuffisants à l’international, notamment en Asie, malgré la présence de Neymar parmi ses rangs. “Selon les informations de RMC Sport, les enquêteurs trouvent le PSG encore mal organisé et préparé pour partir à la conquête de ces nouveaux marchés.”

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée