logo psg

Comment le PSG pourrait gagner 73M€ sans vendre de joueur : le mode d’emploi selon SFR

Selon les informations parues ce mardi sur RMC, le Paris Saint-Germain doit trouver 80 M€ afin de ne pas être embêté par le fair-play financier. Pas une mince affaire lorsque l’on sait que l’UEFA ne pardonnera aucun écart au club parisien. Dans son émission Breaking Foot, SFR a dévoilé les alternatives au PSG pour augmenter les recettes sans vendre de joueur.

Cela commence par un gain de 8M€ pour le secteur billetterie par deux biais : augmenter le prix des places et accéder aux demi-finales de la Champions League qui, ce second aspect, rapporterait environ 3M€ au club puisqu’il fera payer les places pour la rencontre même pour ses abonnés. L’autre levier très important, si ce n’est le plus important, concerne le sponsoring. Avec des chiffres sans exagérer, le PSG pourrait augmenter d’au moins 30M€ annuels sur ses deux principaux sponsors : Nike, qui verse actuellement 23M€/an, et Fly Emirates qui offre 25M€. C’est la manne qui pourrait permettre au club d’augmenter le plus fortement ses recettes.

Capture SFR Sport

Les autres axes commerciaux passent par la valorisation de la marque « Neymar », l’implantation sur le marché asiatique et les liens sponsorisés sur internet, dont l’arrivée de Russell Stopford doit être le vecteur de cette augmentation. Toute cette stratégie de développement accroîtra également les ventes de maillots. Dès les premières heures où Neymar avait signé à Paris, plus de 10.000 maillots avaient été vendus avec son flocage. Enfin, les droits télévisés : une élimination de l’AS Monaco dès les phases de groupes permettrait au club parisien de récupérer seul les droits français à partir des huitièmes de finale contrairement à la saison précédente. Et si Paris va très loin en Ligue des Champions, il s’assurerait des recettes records…

Au total, si les prévisions s’avèrent exactes, les revenus du PSG pourraient s’accroître de 73M€ minimum. En cas de cession d’un ou plusieurs joueurs, ils pourraient s’augmenter de plus de 100 millions d’euros. Une somme nécessaire pour que l’UEFA ne sanctionne pas le PSG.

À propos Grégoire Anne

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée