Cope

Radio Cope : L’Equipe, Ben Arfa, Lucas… tout est bon pour déstabiliser le PSG et Unai Emery

Voilà un discours atypique, voilà un exposé bien différent. La radio espagnole Cope via son émission “el Partidazo” porte son regard sur le traitement fait au PSG, de la part de médias comme L’Equipe, mais aussi sur ce qu’il se passe en interne. Une version que vous nous avons traduite.

“Depuis l’arrivée de Neymar au PSG, il n’y a pas un jour en France sans que ne soit publié un article, ou une information contraire aux intérêts du club ou déstabilisante. Le plus curieux, c’est que cela vient quasiment toujours du même média, L’Equipe. Un quotidien en guerre avec Nasser Al-Khelaifi qui rappelle quotidiennement son non respect du Fair Play Financier ou ses litiges avec beIN SPORTS et la FIFA, explique la radio espagnole. Et au milieu de cette guerre, on trouve Unai Emery. […] Ben Arfa et Lucas sont deux joueurs qui n’entrent pas dans les plans d’Unai Emery et ils lui font payer très cher. Ils sont ceux qui communiquent aux médias hostiles contre les intérêts du club ce qui se passe dans le vestiaire, et qui braquent Neymar contre l’entraîneur.”

“On comprend que L’Equipe insiste sur le fait que Neymar ne peut pas voir Emery, et parle de Mourinho comme un possible successeur, ajoute le média espagnol. Tout est bon pour déstabiliser le PSG et Nasser Al-Khelaifi même si c’est l’entraîneur qui doit prendre, alors qu’il ne fait que réaliser les résultats qui lui sont demandés cette saison. A cela, il faut ajouter que la relation entre Unai Emery et Neymar est tout à fait normale. Respectueuse. Depuis l’épisode du penalty, qui n’a pas plu à la star brésilienne, tout s’est progressivement arrangé. Avec la médiation d’un ami commun, Dani Alves. Les hommes se sont réunis plusieurs fois. La dernière rencontre était juste avant le match contre Anderlecht, pendant laquelle Neymar s’est montré proche, cordial et réceptif par rapport à Unai Emery. Cette histoire de méthodes, discours, vidéos… Mais quel joueur aime les sessions vidéos et les discours théoriques de l’entraîneur ? Ce qu’ils aiment, c’est être sur le terrain, balle au pied. Ce qu’il se passe réellement, c’est qu’il n’est pas heureux à Paris et au PSG parce que sa vie à Barcelone, et ses amis, lui manquent. Cela, il ne l’a pas encore trouvé dans son nouveau club, malgré Dani Alves et Lucas”.

Et encore : “Le chauvinisme français charge Unai Emery mais Neymar comme son entraîneur connaissent leurs rôles et se respectent. Unai est conscient que le club tourne désormais autour de Neymar, et il n’entrera pas dans une guerre qu’il est sûr de perdre. Il sait que le PSG est meilleur avec Neymar. Il est le premier à y trouver son intérêt”.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée