PSG

La revue de presse PSG : Cavani, Trapp, Pastore, DI Maria, Lucas, Motta, Simonin, Ribéry…

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce mardi 28 novembre.

“Le PSG peut encore progresser sur plusieurs points, juge L’Equipe. Kylian Mbappé n’est pas encore un 9 bis. Il doit progresser dans le dernier geste. En cas de blessure du Matador, Paris pourrait en effet être ennuyé : il l’avait vu à Dijon (2-1). […] Évidemment, à Paris, tout est relatif mais, depuis le début de saison, le poste de latéral gauche est le maillon faible. Kurzawa comme Berchiche dépareillent un peu dans le collectif parisien. […] Une palette tactique à élargir. On ignore si le PSG en 4-3-3 saura répondre au défi proposé par des profils auxquels il ne s’est pas encore frotté”.

“Unai Emery devrait faire souffler quelques joueurs demain, pour la réception de Troyes, lit-on encore. Thiago Motta continue sa convalescence. Elle avance bien, à tel point que le milieu de terrain italien espère pouvoir être de retour pour la mi-décembre”. Ou encore : “Laurent Simonin ne sera pas, sauf retournement de tendance, le prochain directeur de la sécurité du PSG. La commission de déontologie de la fonction publique a rendu un avis négatif, selon des sources policières, à sa demande de pouvoir rejoindre le club, suivant ainsi la recommandation du rapporteur. Le PSG va devoir se mettre en chasse d’un nouveau profil. Elle va donc encore rester plusieurs semaines sans directeur de la sécurité”.

Il également question dans le quotidien sportif d’Edinson Cavani “convoqué aujourd’hui à Naples par le juge du travail dans le cadre d’un litige l’opposant à son ancien intendant. Il s’agit de Giuseppe Spinosa, « homme à tout faire ». Les services rendus par Spinosa ont été selon lui dûment rémunérés mais jamais déclarés, d’où la volonté de poursuivre le joueur en justice pour travail dissimulé et licenciement sans motif. L’avocat de Spinosa compte demander un dédommagement de l’ordre de 90.000 à 100.000 €”.

Enfin, “Ribéry sera trop court pour le PSG. Il a encore besoin de deux semaines et ne devrait pas faire partie du groupe bavarois en vue de la réception du PSG la semaine prochaine”.

Le Parisien parle lui du “blues des déclassésPastore, Di Maria, Lucas et Trapp ont compris que l’horizon était bouché à Paris. Contraint par le fair-play financier, l’Inter ne peut a priori proposer à Pastore qu’un prêt en janvier. Ce qui n’arrange pas le PSG. De plus, sa fragilité physique inquiète certains dirigeants intéristes. L’Argentin conserve une bonne cote en Espagne (Séville, Valence). Di Maria ne fait plus semblant, afin de peser sur le prochain mercato. A Monaco, il a boudé l’échauffement, puis il a quitté le stade comme une fusée. Ses dirigeants ne veulent toujours pas le brader. Et Di Maria ne veut pas aller en Chine. Pour Lucas, les pistes chaudes ne sont pas légion. En Angleterre, des clubs de bas de tableau comme Stoke City ou Everton recherchent son profil, mais le top 6 lui semble fermé. Si le PSG était prêt à consentir à un prêt avec option d’achat, l’AS Rome ou l’Inter Milan pourraient se positionner. Kevin Trapp est bien conscient qu’il aura du mal à forcer la porte du PSG malgré l’intérêt de Dortmund.”

France Football s’intéresse à Edinson Cavani, “le gladiateur-scoreur qui ne cesse de renforcer sa popularité dans les cœurs parisiens, mais aussi d’accroître son influence au sein de son équipe. Ses buts, son altruisme, son abnégation, son don de soi en font de plus en plus un héros, un statut pourtant bâti pour Neymar. La cote d’amour de l’Uruguayen égale, voire dépasse celle du Brésilien, même si les comptes en banque ne sont pas les mêmes. Mais question statistiques, Cavani plane sur le PSG, la France et même l’Europe avec 22 buts toutes compétitions confondues en 19 matches, dont seulement trois penalties puisque Neymar, comme on a pu le vérifier à Monaco, est désormais le tireur attitré.”

“Financièrement et sportivement, le PSG et l’Estac n’ont rien à voir. Mais au coup d’envoi du match mercredi soir, au Parc des Princes, le score sera bien de 0-0, rappelle L’Est Eclair.  Le foot, ce n’est pas le basket. Les statistiques ne disent pas la réalité d’un match. Mais quand même”.

 

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée