Le football ne manque pas à Sabrina Delannoy

Sabrina Delannoy a vu sa carrière s’achever en 2017 avec deux finales perdues aux tirs-au-buts contre Lyon (Champions League et Coupe de France). Pas de trophée à lever pour mieux partir, et pas de regrets. L’ancienne capitaine (31 ans) est heureuse de son choix de vie  et de son rôle de bras droit de la directrice Christine Le Gal à la Fondation Paris Saint‐Germain. Où elle travaillait à temps partiel depuis 2008.

“Au début, c’était difficile de passer toute la journée enfermée et derrière l’ordinateur. J’avais des migraines, mal aux yeux, au dos. J’ai mis quelques semaines à me régler, admet-elle dans Le Parisien. Travailler cinq jours et avoir le week-end de repos, c’est énorme pour moi qui recherchais une vie normale. Le foot ne me manque pas du tout. On me disait “Tu verras, au bout de 5-6 mois, ça va te manquer terriblement”. Ce n’est pas le cas pour le moment. C’est parce que ma décision a été mûrement réfléchie pendant un an. Je m’étais toujours dit que j’arrêterais le jour où j’aurais moins de motivation pour aller à l’entraînement et que les contraintes prendraient le dessus sur le plaisir.”

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée