Julien

Après une claque Amiens compte débuter une “série positive” face au PSG

Les premières sorties d’Amiens et du PSG en 2018 ont abouti à des scores de tennis. Sochaux (L2) a ridiculisé les Picards (6-0) un peu avant que le PSG ne donne la leçon au Stade Rennais (1-6) en 32e de finale de la Coupe de France. Concentré sur la Ligue 1, le promu n’avait aligné que deux titulaires : Dibassy et Avelar positionnés en défense centrale. Adenon et Monconduit étant suspendus, El Hajjam, Gouano, Zungu Manzala, Kakuta, Konaté, Ngosso et Gakpé étant ménagés, Bodmer, Fofana, Bourgaud, ou autre Gope-Fenepej ont eu droit à du temps de jeu. On connait le résultat pour les hommes de Christophe Pelissier.

Et maintenant ? Kakuta, Zungu et Gouano se sont entraînés hier mais restent incertains pour la réception du PSG mercredi, en quart de finale de la Coupe de la Ligue. Aucun risque ne sera pris. Priorité au championnat. Même s’il s’agira de ne pas être ridicule contre Paris. J’ai voulu donner du temps à certains joueurs mais ils n’en ont pas profité. Si on n’a pas de cran contre Paris ça peut faire très lourd”, prévient le coach d’Amiens.

“On n’avait pas le match face à Paris en tête, assure Julien Ielsch au Courrier Picard. On sait que la priorité, c’est le maintien et les Coupes, ce sont des bonus, surtout pour les mecs qui ne jouent pas beaucoup. Que ce soit Paris, Montpellier ou Guingamp, il faut vite remettre la machine en route et j’espère que demain, il y aura plus d’envie qu’à Sochaux. Les saisons sont longues et dans le passé lorsqu’on a pris une claque, on a toujours enchaîné avec une série positive.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters