Courbis

Courbis : « Si Pastore veut frapper un grand coup pour le Mondial 2018, il n’a plus de temps à perdre »

Javier Pastore est à la croisée des chemins. Désireux de gagner du temps de jeu durant cette deuxième partie de saison afin d’accrocher son billet pour la Coupe du Monde en Russie, l’Argentin pourrait quitter le Paris Saint-Germain cet hiver. Un rendez-vous est fixé cette semaine entre son agent, Marcelo Simonian, et la direction parisienne (lire ici) afin de prendre une décision. Pour autant, Rolland Courbis estime que le passage d’El Flaco dans la capitale française n’a pas tenu toutes ses promesses et s’il veut participer au Mondial en juin prochain, il n’a plus de temps à perdre.

« Vous savez que j’adore ce joueurC’est l’un de mes chouchous, un garçon qui fait aimer le football. Mais jusqu’à aujourd’hui, son entraîneur a plus souvent été le kiné que le coach, explique l’ancien coach de Montpellier ou encore Rennes dans les colonnes de l’Équipe. Il me fait penser à Yoann Gourcuff, que j’ai entraîné à Rennes. Ils ont le même immense talent, le même toucher de balle, la même intelligence de jeu, la même faculté à dérouter l’adversaire, le même amour du football… Mais leur bilan est catastrophique. Quelle est la source, le pourquoi de leurs blessures récurrentes ? Pour lun comme pour lautre, je suis bien emmerdé pour vous répondre. Mais pour Pastore, ces sept saisons passées à Paris sont un gâchis, et je ne connais pas sa propre part de responsabilité. […] Son passage à Paris laissera beaucoup de regrets. Mais si, à vingt-huit ans, il veut frapper un dernier grand coup pour la Coupe du monde 2018, il n’a plus de temps à perdre. »

À propos Antoine Grasland

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée