Dugarry

Dugarry : « Neymar ne doit pas être atteint par quelques sifflets, il n’y a rien de grave »

Neymar est blessé à la cuisse depuis deux matches. Depuis son arrivée en France, le Brésilien est souvent sujet à un traitement de faveur de la part des joueurs adverses (lire ici). Unai Emery, l’entraîneur du PSG, avait confié en conférence de presse après la victoire contre Guingamp (4-2) que son joueur avait besoin d’amour. Christophe Dugarry n’est pas d’accord, même s’il estime qu’il faut choyer le numéro 10 parisien, celui-ci ne devrait pas être touché par des « épiphénomènes ».

« Ce qui me fait rire, c’est les épiphénomènes. Ce n’est pas rien, ce genre d’équipes ce sont des Ferraris, le moindre grain de sable vient les perturber. C’est la pépite du Championnat, c’est normal que tout le monde soit derrière lui, il faut protéger sa star et je me régale à le voir jouer, a expliqué Dugarry sur RMC. Je veux bien qu’il y ait des égos mais j’en ai marre de ces guerres d’égos. Il aurait pu aplanir les choses en donnant ce pénalty à Cavani… C’est bien d’être un grand joueur mais c’est mieux d’être une grande personne. […] Ne montre pas tes petites faiblesses. Arrêtons de nous plaindre. Il ne doit pas être atteint par quelques sifflets. Il faut désamorcer le truc, il n’y a rien de grave. »

À propos Antoine Grasland

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée