François Manardo juge “l’institution PSG” pas assez forte

Les retards de Javier Pastore et d’Edinson Cavani font réagir. Dans l’émission l’After Foot sur RMC, François Manardo voit ces agissements d’un mauvais oeil et raconte sa propre expérience lorsqu’il était salarié au Paris Saint-Germain lors de la saison 2002-2003 avec un certain Ronaldinho.

Il explique tout d’abord que le brésilien avait eu 4 jours de retard et avait été accueilli froidement par Luis Fernandez, alors entraîneur du PSG. Après cette discussion il aurait “présenté ses excuses auprès du groupe pro.” François Manardo évoque la réaction d’un des cadres du groupe de l’époque et fait un parallèle avec l’actualité. “Lionel Letizi, gardien titulaire de l’équipe, lui explique que par respect pour ses coéquipiers c’est quelque chose qui ne se fait pas. Est-ce que vous imaginez aujourd’hui Kevin ou Alphonse Areola faire la même chose ?” Pour le consultant il est clair, “c’est une preuve” que l’institution Paris Saint-Germain n’est pas assez forte et “manque de courage”.

À propos Jonathan Bensadoun

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée