Jesé devrait retourner à Las Palmas cet hiver (La Provincia)

L’UD Las Palmas a de la suite dans les idées. Après une seconde partie de saison moyenne de Jesé Rodríguez à Gran Canaria en 2017 (sous la forme d’un prêt), le club est disposé à retenter l’affaire avec l’attaquant du PSG actuellement à Stoke. En effet, le média espagnol La Provincia annonce qu’un retour de l’attaquant en prêt pour la deuxième partie de saison est “une question de temps, l’opération est sur le point de se matérialiser.” Celle-ci prendra réellement forme lorsque l’Espagnol aura résilié son contrat avec Stoke City. Une fois ce détail réglé, “il devrait y avoir aucun problème pour Jesé de signer à l’UD dans ce marché d’hiver », explique le média local. Cette information fait suite aux déclarations de l’entraîneur du club canari, Paco Jémez qui voulait bien aider l’ancien du Real Madrid a revenir chez les Amarillos mais pour cela l’attaquant devra être totalement concerné par le projet du club.

« Je veux regarder Jesé dans les yeux et lui dire trois choses. Si moi je mets mes cou…. sur la table pour qu’il vienne, je veux qu’il en fasse de même et s’engage à fond dans notre projet. Je n’ai pas besoin d’un Jesé qui ne serait pas celui que j’attends. Las Palmas ne peut pas se permettre le luxe d’avoir un joueur comme Jesé, avait expliqué le technicien par des propos rapportés par le journal La Provincia. Si nous faisons l’effort de le prendre, c’est pour qu’il nous offre le saut qualitatif dont l’équipe a besoin. Il doit montrer qu’il est à 200% dans le projet pour aller de l’avant. Je ne veux pas d’un Jesé à 40%. S’il veut venir et que Las Palmas peut boucler l’opération, il n’y aura aucun doute. Je dirais même au président de le ramener sur l’île tout de suite ! »

Pour rappel,  l’Espagnol vit des moments difficiles dans sa vie personnelle. En effet, son fils de sept mois, Nyan, est atteint d’une grave maladie et est hospitalisé au centre de La Paz à Madrid. Un retour en terre ibérique lui permettrait d’être plus proche des siens et donc de son enfant.

À propos Antoine Grasland

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée