La possible arrivée de Lassana Diarra, vraie bonne idée ?

En ce début de mercato, le nom de Lassana Diarra revient avec insistance du côté de la capitale. Une arrivée qui divise les supporters parisiens. Si certains voient en l’ancien madrilène une belle opportunité, à moindre coût, de renforcer l’effectif au poste de sentinelle, sa grande expérience est aussi considérée comme un vrai apport dans le vestiaire parisien. De plus il serait qualifiable pour jouer la Ligue des Champions. Ses détracteurs en revanche eux lui reprochent sa réputation de mercenaire et son année et demie sous les couleurs de l’Olympique de Marseille.

Ce que l’on sait moins, c’est l’attachement qu’a toujours eu Lassana Diarra envers le Paris Saint-Germain, le club de sa ville de naissance. Le natif parisien avait admis dans les colonnes du quotidien madrilène AS en 2010 qu’il admirait tout jeune l’attaquant libérien du PSG Georges Weah. “Quand j’étais petit, je vivais à Paris et Weah jouait au Paris Saint-Germain. Je suis Africain, mes parents et lui aussi”. Avant de déclarer “J’aimais beaucoup le football et j’allais voir jouer le PSG parce que c’était l’équipe de ma ville. J’allais aussi voir Weah marquer des buts extraordinaires. Oui, oui, je l’admirais beaucoup”.

En outre, Lassana Diarra est extrêmement respecté par le vestiaire parisien. Après une énième victoire au stade Vélodrome (1-2) en février 2016, l’ancien arrière gauche parisien Maxwell, devenu depuis bras droit d’Antero Henrique à la tête de la direction sportive du club, avait été dithyrambique à l’égard de l’international français. Le brésilien affirmait que selon lui Diarra avait été “le joueur du match“. Il a bien joué, bien pressé. Techniquement il était propre. Un joueur fantastique, avait martelé l’ancien numéro 17 Rouge et Bleu. Des propos qui faisaient échos à ceux tenus par un autre taulier du vestiaire, Thiago Motta. Pour l’italien, “Lass’” avait été un “exemple” devant la défense. Ajoutant, “Il défend, il attaque, il est intelligent, il joue bien au ballon. C’est rare. Il sait fermer les espaces, se repositionner (…)  il a fait un grand match. C’était un des meilleurs joueurs sur le terrain. C’est l’exemple d’un milieu de terrain complet. Il pourrait jouer sans problème dans un grand club européen. Il a joué au Real Madrid et je ne sais pas pour quelle raison il est arrivé à Marseille.”

Cet amour, peu révélé dans les médias, pour le PSG et le soutien indéfectible de certains hommes forts du club feront peut-être changer d’avis les pessimistes sur une possible arrivée de Diarra sous les couleurs parisiennes…

À propos Jonathan Bensadoun

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée