Ménès

Boycott : Ménès demande au CUP de se mettre à la place du préfet

Dimanche, 13h00, la Ligue 1 tentera de séduire la Chine avec un Nice/PSG programmé à l’heure du prime-time local. Coté tribune, ce sera sans le Collectif Ultras Paris, grand animateur des rencontres du PSG. Suite à la restriction à 270 du quota de places – mais également à cause d’autres conditions imposées par les autorités (voir ici) – le CUP a décidé de boycotter ce match de championnat de France. Une décision que Pierre Mènes n’approuve pas.

“Il y a quelques semaines, je m’étais insurgé contre les interdictions à répétition des déplacements de supporters en France à cause de la frilosité des pouvoirs publics. Ce tout-répressif pouvait être considéré comme un échec total au regard de la colère, logique et grandissante, des supporters. Malheureusement, les incidents se sont multipliés, commente le journaliste dans CNews MatinDans ce contexte, les supporters du PSG ont décidé de boycotter le déplacement, dimanche à Nice, parce qu’ils n’ont eu le droit qu’à 270 places. Mais il faut se mettre à la place des préfets, qui se disent, en raison du climat de ces derniers jours, qu’il est préférable de ne pas prendre de risques.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée