Duluc

Duluc : “Le Parc est un stade de football fantastique, fait pour ces moments”

Ce soir, l’instant sera parisien. Le PSG voudra écrire une page de son histoire en son antre, prête à vibrer à l’unisson. Un rendez-vous qui séduit d’avance Vincent Duluc, journaliste de L’Equipe.

“On aime déjà cette nuit. Toutes les raisons historiques de nos addictions à ces milieux de semaine de la fin de l’hiver sont là : ce mécanisme de l’espoir indépendant de la raison, écrit le journaliste dans son édito. L’atmosphère rappellera combien le Parc est un stade de football fantastique, fait pour ces moments. […] Le sort du PSG en l’absence de Neymar, ce soir, aura les contours d’une fable, ou d’une morale, ce qui ne ressemble pas toujours à ce jeu. Si Paris est renversant sans le joueur même qu’il a recruté pour se donner une chance de l’être, il se dira qu’une équipe est toujours plus grande qu’un joueur, et qu’un club est plus puissant qu’une marque mondiale aussi forte que Neymar. Sinon, cela soulignera une part de malchance, et l’immense part aléatoire de semblable stratégie. […] Il est possible que le PSG ne sera pas l’équipe de tout le monde, c’est vrai. Mais il n’a pas besoin de faire rêver toute la France, seulement de faire rêver, et d’annoncer qu’il change de monde.”

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée