Duluc

Duluc prône un coup de balai dans l’encadrement du PSG

On savait qu’en cas d’élimination face au Real Madrid en 8e de finale de la Ligue des champions, l’après serait difficile à vivre pour le PSG. La manière décuple la critique. Le journaliste de L’Equipe Vincent Duluc prône un coup de balai dans l’encadrement.

“C’était mieux, la remontada du Camp Nou, c’était mieux, la souffrance. C’était un sentiment, au moins. Nous n’avons rien senti, hier soir, pas un souffle. Seulement des courants d’air. Le PSG n’a pas seulement perdu, face au Real : il a disparu sans laisser de trace, juge le journaliste dans son édito. Ils disaient qu’ils étaient une équipe, malgré les fâcheries, malgré les rumeurs, mais l’écart même entre l’espoir et la réalité de cette soirée, ce gouffre entre la communication de l’attente et la pâleur du PSG, dit tout des limites de ce discours et de ce management. Pour l’instant, à l’échelle de l’Europe, Paris est juste un perdant. Il est tentant de dire que le PSG a dépensé 400M€ pour rien, parce que c’est presque vrai. […] Le PSG doit trouver à la fois les dirigeants et l’entraîneur qui lui feront passer ce cap, et cesseront de le faire passer pour des perdants ce matin encore, et cela fait sept ans que cela dure.”

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée