Kurzawa : “L’élimination en Champions League doit nous servir de leçon”

À quelques heures de rencontrer l’AS Monaco en finale de la Coupe de la Ligue, Layvin Kurzawa évoque ce choc pour le site internet du Paris Saint-Germain. L’ancien monégasque revient sur sa relation avec son club formateur, mais aussi sur la remobilisation du groupe à la suite de l’élimination en Ligue des Champions face au Real Madrid ou encore de la ferveur des supporters parisiens.

Toujours particulier d’affronter l’AS Monaco

Oui, cela fait toujours quelque chose. J’ai été formé là-bas et j’y ai joué pendant neuf ans. Ce sera toujours spécial de les affronter car je retrouve des personnes que j’ai connu étant enfant, et qui occupent une place spéciale dans ma vie. Après, sur le terrain je suis un compétiteur. Quel que soit l’adversaire je veux gagner et, samedi, il faudra battre Monaco !

La différence avec la finale de l’an dernier (4-1)

Nous occupions la seconde place derrière eux en Ligue 1 et il fallait prouver lors de cette finale que ce n’était qu’une erreur de parcours. Nous voulions démontrer que, malgré tout, nous restions les patrons. Aujourd’hui, notre avance est confortable en championnat, mais l’objectif restera le même. Cela nous tient à cœur de montrer notre supériorité. On doit gagner des titres et faire tomber des records.

Une remobilisation générale après l’élimination en Ligue des Champions

 On a pris un coup de massue après cette élimination, mais on est vite retourné au travail. On a continué à gagner malgré la déception. Aujourd’hui, on veut remporter chaque trophée à notre portée, à commencer par la Coupe de la Ligue. Ce ne sera pas facile, car on va affronter Monaco qui est un adversaire redoutable, mais on doit faire le nécessaire pour atteindre nos objectifs. L’élimination en Champions League doit nous servir de leçon.

La ferveur des supporters

Cette ferveur est indispensable, on en a besoin. On essaye de leur rendre en allant les saluer quel que soit le résultat. À nous de continuer à travailler dur pour les rendre heureux.

À propos Jonathan Bensadoun

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée