Emery : “Quand les joueurs ont le maillot du PSG, ils ont une responsabilité”

Samedi, le PSG recevra le FC Metz. Un retour à la Ligue 1 qui s’annonce rude avec une affiche terne, dans un contexte morose. L’après Real, Unai Emery était invité à le commenter ce vendredi en conférence de presse. Extraits choisis transcrits par Canal Supporters.

Groupe

L’entraînement d’hier quelques douleurs. On va voir. Il manquait 3/4 joueurs: Pastore, Marquinhos, Rabiot. Cavani sera suspendu.

Après Real

Il faut continuer, nous avons parlé hier. La C1 est finie, il y a les autres compétitions. Il faudra gagner au Parc pour les supporters qui seront avec nous demain. La Coupe du monde qui peut démobiliser ? Les joueurs hier voulaient continuer la saison, ils pensaient au prochain match. L’analyse de cette élimination, après la déception… la performance n’est pas arrivée. Les joueurs au dessus du club comme le dit Sacchi ? Sacchi connait bien le football. Après, le PSG est dans un processus. Il faut de la patience. Je suis convaincu par ce projet. Il faut analyser et changer ce qu’il faut changer pour progresser. Le projet est très solide. Les hommes peuvent changer mais le projet continuera. Quand les joueurs ont le maillot du PSG, ils ont une responsabilité. Le collectif, l’équipe, a un objectif global. C’est important de gagner le championnat et les coupes nationales. Petit à petit il faudra oublier cette éliminatoire mais réfléchir à ce qu’il s’est passé. Une implosion du vestiaire ? Il y a de bons, de mauvais moments. L’important, c’est de surmonter vite et continuer.

Ma situation

Je sais, la critique est normale… L’important, c’est l’analyse à faire à l’intérieur pour changer et progresser. Je pense au club, pas à moi. La C1 est importante. Maintenant, il y a d’autres objectifs. Je ne suis pas inquiet pour mon avenir personnel, je pense au club pour qu’il soit mieux préparé dans le futur. Moi, je travaille ici comme si j’allais y passer ma vie. Ce que j’ai apporté ? L’analyse du match de mardi ne se fait pas en deux jours, et ça se parle avec la direction sportive. Aujourd’hui mon travail, c’est le match de samedi. Si je veux rester ? Ce n’est pas la question du jour. Nous sommes en mars. Je suis passionné par le football. Je dis aux joueurs qu’il faut continuer demain, il y a des gens qui seront au Parc, il faut leur donner. Les critiques de Draxler ? J’ai parlé au collectif hier, j’ai parlé avec Antero. Il m’a dit que le joueur ne l’avait pas exprimé ainsi. Je sais d’expérience que ce n’est pas le moment de parler, à chaud, après les matches. Il y a eu l’explication du joueur à Antero, je le crois.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée