PSG presse

Revue de presse PSG : Cavani, Neymar, Emery, Préfecture, Armstrong…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce vendredi 9 mars 2018.

“Unai Emery a revu hier ses joueurs et leur a tenu un discours de remobilisation. Sans parvenir à détendre l’atmosphère, rapporte L’Equipe. La plupart des Brésiliens de l’effectif se se projettent déjà sur la Coupe du monde, comme si les échéances nationales en club n’étaient plus que des formalités à valider. C’est justement contre cette idée qu’a voulu lutter Emery, hier après-midi.  Thiago Silva, Thiago Motta, Pastore et Marquinhos sont restés en salle. Ce dernier ressent de nouveau des douleurs et pourrait déclarer forfait contre Metz. […] Emery ne se voit pas remercié avant la fin de son contrat, le 30 juin.”

“Le PSG est convoqué à la Préfecture le 15 mars,  pour l’utilisation massive d’engins pyrotechniques lors de ses trois derniers matches à domicile, lit-on également dans le quotidien sportif. La direction parisienne devra s’expliquer de vive voix. Une semaine plus tard, le 22 mars, elle connaîtra aussi la sanction que la commission de discipline de l’UEFA lui infligera pour les incidents face au Real. Des sanctions sont à prévoir, tout comme en France par la Ligue, qui rendra ses décisions le 29 mars au sujet des fumigènes de PSG–OM.”

Enfin, Arnaud Hermant évoque l’anglais Marc Armstrong, qui sera à compter du 2 avril, le directeur du sponsoring du PSG. Il “aura pour mission de trouver de nouveaux sponsors au PSG, ce qui apparaît comme une nécessité avec les menaces du fair-play financier. Dans les prochaines semaines, le club a prévu d’annoncer plusieurs nouveaux partenariats.”

“Cavani songe à partir, assure Dominique Séverac dans Le ParisienCavani (31 ans) n’est plus aussi heureux au PSG (il est sous contrat jusqu’en juin 2020, 18M€ brut par an). Si sportivement, l’Uruguayen continue de jouer les premiers rôles avec 33 buts, il se sent aujourd’hui à l’étroit. Indéniablement, il ne s’entend pas avec Neymar, ni en dehors des pelouses, ce qui n’est pas si grave, ni sur, ce qui pose davantage problème. En fait, Cavani a le sentiment qu’il n’est pas un coéquipier que l’on traite d’égal à égal. […] El Matador sera peut-être toujours là la saison prochaine. Mais il veut qu’on arrête de lui manquer de respect. Le choix du nouvel entraîneur comptera beaucoup. […] Mais avec Neymar, peuvent-ils revivre une saison ensemble ? Pas sûr. Si Cavani obtient effectivement un bon de sortie, son départ pourrait rapporter au moins 60M€ au PSG. Une chose est sûre, il ne manque pas de courtisans. En Angleterre (Chelsea, Manchester United) comme en Espagne (Atlético Madrid).”

“Et pendant ce temps-là, Neymar… a pris ses quartiers dans une villa luxueuse du Brésil, véritable petit paradis conditionné aux besoins de la star, ajoute le journal francilien. L’attaquant ne devrait pas quitter son domicile le temps de sa convalescence et ne pas retrouver Paris avant cinq semaines et la publication d’un premier bilan de santé permettant d’évaluer la durée définitive de son indisponibilité.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée