presse

Revue de presse PSG : Mbappé, Angers, Chine, Préfecture, notes…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce jeudi 15 mars 2018.

“Hier, le temps d’un match face au SCO, le Parc a retrouvé le Mbappé de Monaco, juge Le Parisien. Celui qui la saison dernière enchantait l’Europe entière par ses accélérations foudroyantes, ses buts décisifs et son indécrottable insouciance. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, pour la première fois de la saison, il a donné seul la victoire à son équipe grâce à son doublé (le troisième sous le maillot du PSG). […] Ce regain de forme est une bonne nouvelle pour l’équipe de France, dont Deschamps doit dévoiler aujourd’hui la liste des 23 pour les matchs amicaux face à la Colombie (23 mars) et la Russie (27 mars).”

“Les Parisiens abusent du rouge, plaisante le quotidien francilien. Huitième exclusion toutes compétitions confondues. Le double de la saison dernière. Alors, nerveux les Parisiens ? « On peut mieux faire », juge Unai Emery, sans en dire plus, même si la situation semble sérieusement l’agacer. De la frustration, ce PSG en a à revendre. Notamment quand la difficulté se présente (Neymar à Marseille, Dani Alves à Lyon, Verratti face au Real…). […] La sensation d’événements qui vous échappent ? Peut-être.”

Les notes du Parisien : Trapp 6 / Dani Alves 5 / Thiago Silva 6 / Kimpembe 5 / Kurzawa 5 / Verratti 7 / Draxler 6 / Di Maria 5,5 / Cavani 5 / Mbappé 8

Les notes de L’Equipe : Trapp 6 / Dani Alves 5 / Thiago Silva 6 / Kimpembe 5 / Kurzawa 6 / Verratti 6 / Draxler 5 / Di Maria 4 / Cavani 4 / Mbappé 8

“Ce succès étriqué (2-1) doit beaucoup à l’expulsion méritée de Motta dès la 16e minute, commente L’Équipe. Les Parisiens se sont employés sans compter et, jusqu’à l’heure de jeu, on n’a presque pas senti qu’ils évoluaient en infériorité numérique. Au milieu, Verratti a abattu un travail considérable. En contrepartie, il a eu de plus en plus de peine à sortir les ballons proprement et a fini par payer ses efforts. Avec cette 39e rencontre consécutive sans défaite au Parc des Princes, le PSG égale un record qui remonte à plus de 20 ans (entre 1992 et 1995). […] Présenté comme la nouvelle merveille du foot français, Mbappé a fait un choix fort en rejoignant Paris l’été dernier. Six mois plus tard, le sentiment est mitigé. En retrait depuis le début de l’année, Mbappé a visiblement été affecté par ses deux blessures (commotion cérébrale puis entorse de la cheville droite). Tout comme par le poids des attentes. Le gamin recruté 180M€ s’imaginait un destin de gagneur, et vite. Quitte à jouer diminué, comme contre le Real. Et d’entrer dans le cercle vicieux : moins de différences donc moins d’efficacité, donc moins de confiance.”

“Le PSG a annoncé hier matin avoir cédé ses droits de sponsoring et de licences pour la Chine et Hongkong à la société Desports, écrit Arnaud Hermant. De source chinoise, cet accord exclusif inclut un « minimum garanti » d’environ 20M€ d’euros sur trois ans. Si son nouveau partenaire parvient à trouver plus de recettes que ce montant, ce sera tout bénéfice pour le club.”
Le PSG est convoqué à la Préfecture aujourd’hui, lit-on enfin. Il “a été sommé de s’expliquer à la suite de l’utilisation massive d’engins pyrotechniques.”

“Mbappé se réveille, mais le PSG n’est pas guéri, juge l’AFP. Sans emballer, Paris a assuré la victoire face à Angers. Dans un stade engourdi et clairsemé, Paris prend 17 points d’avance sur son dauphin Monaco, et file plus que jamais vers le 7e titre de champion de France de son histoire. Mais les stigmates de l’élimination de Ligue des champions, une semaine plus tôt dès les huitièmes de finale par le Real Madrid (1-3, 1-2), sont toujours là.” Pour le Courrier de l’Ouest, “le SCO était tout près de l’exploit.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée