PSG

Revue de presse PSG : Neymar, Metz, Kurzawa…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse écrite ce samedi 10 mars 2018.

“Neymar reviendra-t-il ? demande Dominique Séverac dans Le ParisienA ce jour, le PSG ne sait pas si le Brésilien, parti se soigner au Brésil, va rester ou partir. Le club ne possède aucun signe, aucun indice et redoute une mauvaise nouvelle. […] A l’image d’Henrique dans sa réponse faite à un agent, c’est aujourd’hui le camp lusophone du PSG qui est le plus inquiet quant à l’avenir de Neymar. Surtout le Brésilien n’a pas aimé cette saison l’organisation du club, son manque de structure, la faiblesse de l’institution. […] Le choix du futur entraîneur permettra peut-être de savoir où le PSG place le curseur. Le recrutement de Luis Enrique, Neymar-compatible, ou d’Antonio Conte, en froid avec les stars de Chelsea, n’envoient pas du tout le même signal.”

“La fin de saison va être longue, très longue… constate le quotidien francilien. Les joueurs vont devoir se remobiliser. […] Dans ce contexte, la perspective de participer à la Coupe du monde pourrait agir comme une source de motivation pour des joueurs qui prétendent presque tous à être de la campagne de Russie. Ce qui ne sera peut-être pas le cas de la part des supporters. Le non-match délivré contre Madrid reste en travers de la gorge de certains.”

“La mise à l’écart de Kurzawa face à Metz est justifiée par un « choix du coach », lit-on encore. Il semble payer le fait de ne pas avoir accepté la décision de son coach de l’écarter pour les deux rencontres face à Madrid. Lassé, il s’est convaincu que sa progression passe par un départ à l’étranger. Mais il doit rapidement retrouver une place de titulaire s’il souhaite figurer dans les 23 Bleus pour la Coupe du monde. Par ailleurs, le PSG sera privé de Cavani, suspendu, et de Marquinhos (cuisse). Enfin, Pastore, papa d’un petit Santiago, a été laissé au repos.”

“Le PSG retrouve le terrain cet après-midi, presque à reculons, observe L’Equipe. Les retours sur l’ambiance en interne sont les mêmes : « Un cimetière où personne ne parle du match » , glisse un intime du groupe. […] « Je peux vous assurer qu’ils avaient le couteau entre les dents avant le match. Et pendant puis plus rien… C’est un blocage mental », témoigne un proche. […] Henrique n’a pas tardé à recadrer Draxler après ses déclarations polémiques à l’issue de l’élimination. Déjà en tribune face au Real, Kurzawa, qui n’a pas caché son irritation, n’a pas été retenu dans le groupe.

“Paris ne lâchera pas Neymar, affirme Arnaud Hermant. Pour la direction du club et son président, un départ est inenvisageable : ce serait un signal très négatif pour le projet. Dans l’entourage du Brésilien, on certifie aussi qu’il sera là la saison prochaine, et même qu’il va revenir à Paris avant la fin de saison. […] Avec un nouvel entraîneur, pour lequel il aurait plus d’empathie. Sa deuxième saison au PSG pourrait alors le combler, ainsi que ses dirigeants.”

Enfin, le PSG ne voulait pas d’escorte pour le Real Madrid, écrit le journal sportif (“un dirigeant souhaitait que les pouvoirs publics ne fournissent pas d’escorte policière à la délégation madrilène”), et n’aura plus droit à son tapis rouge (“à la demande de la préfecture”).

Ce PSG-Metz est “un duel entre grands déprimés”, lance Le Républicain LorrainLes Grenats rêveraient d’avoir les problèmes du PSG. De pleurer une nouvelle élimination en Ligue des Champions et de regretter une fin de saison orpheline de sensations internationales. Sur le papier, la lanterne rouge est programmée pour essuyer les foudres d’un leader intouchable, que Frédéric Hantz devine «  revanchard  » après le passage du Real Madrid.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée