PSG

Revue de presse PSG : Neymar, Nkunku, Kurzawa, tapis rouge, futur entraîneur, notes…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce dimanche 11 mars 2018.

“Ce succès constitue la première étape de l’acte de résilience d’un effectif meurtri par cet échec, constate Le Parisien. Aucun buteur n’a manifesté une joie ostentatoire, par pudeur autant que par respect pour le public. Les vertus du travail et les derniers objectifs — un championnat et deux coupes nationales — sont tout ce qui reste à Paris pour éviter l’implosion. Même avec un entraîneur qui a déjà commencé à faire ses valises. […] Auteur d’un doublé, Nkunku a enchanté. Encore une fois positionné attaquant gauche, il a délivré une prestation pleine, grâce à une technique léchée et beaucoup d’activité, y compris défensive. Cet hiver, Nkunku avait réclamé en vain d’être prêté afin d’aller s’aguerrir ailleurs. Il est pourtant toujours persuadé qu’il peut encore trouver sa place dans un groupe du niveau de celui de Paris.”

Enfin, Kurzawa n’était “pas assez préparé, selon Emery. C’est de nouveau depuis la tribune qu’il a observé ses coéquipiers. La cassure semble nette entre un entraîneur qui quittera le club en fin de saison et un joueur qui espère vivre une première expérience à l’étranger après la Coupe du monde.”

Les notes du Parisien : Areola 6 / Meunier 6 / Thiago Silva 6 / Kimpembe 6 / Berchiche 4 / Verratti 7 / Diarra 6 / Draxler 6 / Di Maria 4 / Mbappé 5 / Nkunku 7

Les notes de L’Equipe : Areola 6 / Meunier 7 / Thiago Silva 7 / Kimpembe 6 / Berchiche 7 / Verratti 7 / Diarra 5 / Draxler 5 / Di Maria 6 / Mbappé 6 / Nkunku 8

“Quatre jours après avoir reçu une leçon, Thiago Silva et ses partenaires en ont infligé une au FC Metz, mais en… Championnat, une compétition taillée à leur mesure, écrit L’Equipe. En caricaturant un peu, ce PSG made in Emery est fort avec les faibles et faible avec les forts. Satisfaction du jour, dans cette semaine morne, Paris a rebondi et on a vu un jeune du centre de formation, Nkunku (20 ans), se montrer décisif. Dans un contexte post-élimination délicat, Nkunku a vite mis son équipe dans le bon sens et participé à la digestion parisienne. […] Paris s’est relancé, mais ça n’effacera rien.

Arnaud Hermant évoque dans le journal sportif le sujet du tapis rouge devant l’entrée VIP du Parc des Princes. “Jeudi matin, l’un des responsables de la sécurité du PSG recevait un appel d’un représentant des pouvoirs publics lui annonçant que les joueurs ne pourraient plus arriver au Parc par le tapis rouge. L’argument sécurité étant avancé pour justifier cette décision. Finalement, hier, sur les coups de 15h30, les joueurs ont pu de nouveau le fouler à leur arrivée au stade. « On décidera match par match, en fonction du contexte », explique un policier.”

“Le PSG est suspendu à Neymar, explique le JDD. La stratégie parisienne repose sur la star brésilienne qui, malgré le fiasco européen, est en passe de faire basculer le club dans une autre dimension économique. Un départ est inimaginable. […] De nouveaux entrants pourraient être annoncés dans les prochaines semaines. Rien ne filtre de ces très longues négociations, mais elles rapprocheraient le PSG de ce qui se pratique dans les plus grands clubs. […] On peut donc imaginer que tout sera entrepris pour satisfaire Neymar, et notamment que son avis pèsera lourd dans le choix du successeur d’Unai Emery. Ce qui plaide moins pour le volcanique Antonio Conte (Chelsea), présenté comme le favori, que pour Mauricio Pochettino (Tottenham), Carlo Ancelotti (libre), Massimiliano Allegri (Juventus) ou Luis Enrique (libre)…”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée