Sondage – Quels sont les pires milieux de terrain de l’histoire du PSG ?

Durant cette trêve internationale, Canal Supporters a décidé d’élire le pire XI de l’histoire du PSG. Chaque jour, nous vous soumettrons une liste de joueurs, qui nous ont semblé les pires à leur poste au sein du club de la capitale. Après le gardien, les défenseurs centraux, le latéral gauche et le latéral droit, nous désignons, selon nous, les pires milieux de terrain de l’histoire du club. Vous avez 24 heures (dimanche 20h) pour faire votre choix. Les trois joueurs qui auront reçu le plus de voix seront insérés dans le pire onze de l’histoire du PSG dévoilé en fin de semaine. N’hésitez pas à commenter et à vous aussi établir votre pire onze parisien.

Alex Nyarko (2002-2003, 24 matches, 2 buts)

Alex Nyarko arrive au PSG sous la forme d’un prêt d’Everton. Le milieu de terrain n’arrive jamais à s’imposer comme un titulaire indiscutable. Plus souvent sur le banc que sur le terrain, il n’a pas marqué les esprits des supporters parisiens. Il ne sera pas conservé à l’issue de son prêt et retournera en Angleterre.

Albert Baning (2006-2010, 5 matches)

Albert Baning est l’un des plus gros flops de l’histoire du PSG. Le milieu de terrain camerounais ne participe qu’à 5 matches avec le club de la capitale. Il enchaîne ensuite les prêts à Sedan, Grenoble et Strasbourg. Dans une impasse au PSG, il quitte le club en 2010 pour le Maccabi Tel-Aviv.

Hugo Leal (2001-2004, 75 matches, 3 buts)

Luis Fernandez convainc sa direction de faire de gros efforts financiers pour faire venir celui qu’il annonce comme un futur « crack ». Mais ses débuts parisiens sont poussifs. Il n’a pas d’influence dans le jeu. Il a du mal à se faire au physique et à la vitesse du Championnat de France. Il joue quand même régulièrement pour sa première saison mais il ne réalise pas de très grandes prestations. Ses deux prochaines saisons parisiennes se ressembleront. Il côtoie plus souvent le banc de touche que le terrain. Il quitte le PSG en 2004 pour retourner au Portugal, au FC Porto.

David Hellebuyck (2006-2007, 19 matches, 1 but)

David Hellebuyck arrive de Saint-Étienne. Il retrouve un entraîneur qu’il connaît, Guy Lacombe. Mais ses prestations parisiennes sont insuffisantes et il est très souvent relégué en CFA. En une seule petite saison, il dispute 19 matches, très souvent en entrant en jeu. Il quitte le PSG pour rejoindre Nice, où il finira sa carrière (2012).

Vampeta (2001, 7 matches, 1 but)

Certainement le plus gros flop de l’histoire du PSG. Vampeta arrive en provenance de l’Inter Milan, où il n’a pas réussi à s’imposer. Son expérience parisienne sera un fiasco total. N’arrivant pas à s’acclimater au football européen, il ne joue que 7 matches avec Paris, pour un but. Après seulement six mois il quitte la capitale pour retourner au Brésil.

André Luiz (2002-2004, 17 matches, 1 but)

André Luiz ne restera pas dans les annales de l’histoire du PSG. Arrivé en 2002 après une saison à Marseille, Andre Luiz n’arrivera jamais à s’imposer au sein du milieu du PSG. En deux ans, il ne participe qu’à 17 matches. Son passé marseillais ne l’a pas aidé non plus au moment de revêtir la tunique Rouge et Bleu.

Sergeï Semak (2005-2006, 31 matches, 1 but)

Sergeï Semak a tapé dans l’oeil des dirigeants parisiens, le 7 décembre 2004. Alors qu’il se déplace au Parc des Princes avec le CSKA Moscou, il marque un triplé. L’été suivant, le PSG le recrute mais va vite déchanter. Il ne s’adapte pas au jeu de l’équipe et du Championnat de France. Il participe à 31 matches mais n’a jamais réussi à faire un bon match. Un an seulement après son arrivée, il quitte Paris pour rejoindre le FK Moscou.

Branko Bošković (2003-2006, 47 matches, 5 buts)

Bošković est alors considéré comme l’un des grands espoirs du football serbe quand il rejoint le PSG. Mais avec ses prestations lors de sa première saison, il ne convainc pas grand monde. Il est tout de même régulièrement titulaire. Durant sa deuxième année, il va la passer la plupart du temps sur le banc barré par Rothen et Pancrate. Il ne participe qu’à 19 matches. Il est ensuite prêté une saison à Troyes. À  son retour, il quitte définitivement le club pour rejoindre le Rapid Vienne. Bošković restera dans les souvenirs des supporters parisiens, grâce à son doublé sur la pelouse de Marseille en Coupe de La Ligue.

Vikash Dhorasoo (2005-2006, 37 matches, 1 but)

Pour sa seule saison sous le maillot parisien, Vikash Dhorasoo aura marqué le PSG à tout jamais. En effet, il est le seul joueur à avoir été licencié par le club. Laissé sur la touche à l’entame de sa deuxième saison par Guy Lacombe, il s’épanche dans la presse et critique ouvertement son entraîneur. Il est alors licencié du club, fait extrêmement rare dans l’histoire du Championnat de France. Son année sur le terrain n’avait de toute façon pas été une réussite, excepté son but en finale de Coupe de France contre Marseille qui avait donné la victoire au PSG.

[socialpoll id=”2494518″]

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée