Le PSG, ovni financier dans le football français : les chiffres

La LFP a mis à disposition son rapport financier annuel (disponible ici). La Ligue se félicite dans ce document, au terme de la saison 2016-17, des résultats du football professionnel français qui traduisent une bonne performance commerciale et un renforcement des fondamentaux : le chiffre d’affaires (hors-mutation) progresse de plus de 10% sur l’exercice, les charges restent maîtrisées, les Fonds Propres des clubs professionnels sont en augmentation de 21%, l’endettement financier a diminué de 14%.

Bien sûr, la tête d’un élève dépasse toujours et encore. Quatre clubs (OL, OM, PSG, ASM) réalisent 58% du chiffre d’affaires de la Ligue 1 et ont vu leurs revenus continuer à progresser lors de la saison 2016-17. Les revenus hors-mutation du PSG sont supérieurs aux revenus additionnés de 13 clubs de Ligue 1.” Plus significativement encore, le PSG pèse pratiquement un tiers du chiffre d’affaires global (503M€ sur 1,643 Mds€).
Pourtant sportivement, avec une deuxième place en championnat de France, et une remontada fatale, la saison Rouge et Bleu n’a pas été des plus glorieuses. Des résultats qui n’ont pas enlevé la première place hexagonale en terme de droits audiovisuels. Au global, le PSG touche environ 10% des droits distribués en Ligue 1. Soit 57,6 M€. Toutes compétitions confondues, les droits TV ont rapporté 122M€ au PSG.

Côté billetterie, “l’Olympique Lyonnais et le PSG représentent à eux seuls 40,4% des recettes matches de la Ligue 1 grâce à leur taux de remplissage très élevé et au prix de leurs billets”. Cela représente un revenu de 42.4M€ pour le Paris SG, tous matches confondus.

Billetterie

En terme de sponsoring et de merchandising, le PSG écrase ses homologues en concentrant 52.7% des revenus avec 336,8M€. Et cela devrait être encore plus spectaculaire prochainement.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée