PSG 31 mai

Revue de presse PSG : Adli, N’Soki, Areola, Kimpembe, TV…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 31 mai 2018 dans la presse écrite.

“Malgré une nouvelle méthode, le PSG a toujours autant de mal à garder ses jeunes : Yacine Adli (17 ans) devrait rejoindre Arsenal, écrit L’EquipeLe projet sportif proposé par les Gunners aurait convaincu Adli. La direction sportive lui aurait aussi fourni plusieurs garanties, notamment au niveau du temps de jeu. Il y retrouverait donc Unai Emery. Pas sûr que Nasser al-Khelaïfi apprécie la nouvelle. Le cas d’un défenseur occupe en ce moment la direction, celui de Stanley N’Soki (19 ans) qui avait laissé la priorité à son club formateur, mais dispose de solides contacts en Espagne et Italie. Cet hiver, il avait été l’un des jeunes les plus utilisés. Blessé en Youth League fin février, le défenseur central n’est plus réapparu ensuite en pro. En fin de contrat aspirant, N’Soki s’est vu proposer un contrat professionnel. Fidèle à sa nouvelle méthodologie, Antero Henrique, ne lui a pas laissé un choix immense : obligation de le signer, sous peine de ne plus être exposé. “La pression sur le joueur et sa famille est très forte, explique t-on dans son entourage. Mais comment peut-on espérer faire signer un jeune en ne lui proposant qu’un projet sportif de N2, sans autre alternative ?”

Il est également question des Titis Bleus dans le journal sportif : Alphonse Areola “attend le dénouement autour du transfert de Buffon au PSG pour se prononcer sur son avenir. Lié jusqu’en 2019, il a d’ores et déjà prévenu le PSG qu’il ne prolongerait pas pour jouer un rôle de doublure. Son prix est estimé à 20M€. Un an après s’être vu refuser un bon de sortie pour la Juventus. […] Kimpembe veut percevoir une évolution dans son statut pour la saison prochaine. Il devrait rencontrer prochainement Tuchel. Le club lui a d’ores et déjà laissé entendre qu’une offre de prolongation arriverait dans les prochains mois, alors qu’il est lié au PSG jusqu’en 2021.”

“Depuis que Mediapro a raflé les principaux matchs de la Ligue 1 à partir de 2020, on y perd son latin et son Verratti, ose Le ParisienCe n’était déjà pas simple depuis l’arrivée de BeIN Sports en 2012, qui a mis fin au monopole de Canal+, obligeant les passionnés à faire des choix ou à s’abonner aux deux chaînes. Mais voilà que BeIN (15€/mois), l’ogre qui devait dévorer Canal+ (19.90€/mois), est à son tour mangé par un nouveau fauve cathodique. […] A en faire disjoncter le téléspectateur. Imaginez plutôt : à la rentrée, ce dernier va déjà devoir s’habituer à regarder les grandes affiches européennes sur les chaînes SFR. Mais on ne sait pas encore à quel tarif (15€/mois actuellement). Avant 2020, il faudra, en plus de l’aspirine, sortir la calculette. Le téléspectateur devra être de plus en plus pro pour dribbler entre les offres.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée