Bonucci

Le TAS accepte l’appel de l’AC Milan concernant le fair-play financier, répercussion sur le dossier Bonucci ?

Il y a un mois, L’instance de contrôle financier des clubs de l’UEFA (ICFC) avait décidé d’exclure l’AC Milan de la prochaine Ligue Europa, l’instance estimant que le club  avait violé les règles du fair-play financier concernant notamment la nécessité d’équilibre financier. Le club italien avait fait appel devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) de cette décision. Et selon les informations de Sky Italia, le TAS a accepté l’appel du Milan, il peut ainsi être réintégré à la prochaine phase de poules de la Ligue Europa.

Cette décision explique également que Milan n’est plus contraint de vendre pour rester dans les clous du fair-play financier. Alors quid de l’arrivée de Leonardo Bonnucci au PSG ? En effet, le club italien avait accepté de voir partir son capitaine afin de récupérer une somme d’argent pour satisfaire le FPF. Mais maintenant que le TAS l’a blanchi, Milan voudra-t-il se séparer du pilier de son effectif et de sa défense. Malgré l’intérêt du joueur pour la proposition du PSG, le Milan pourrait retenir l’international italien.

De son côté, La Repubblica explique que lors de sa défense devant le TAS, les représentants du Milan AC ont fait pression sur l’instance afin qu’il puisse avoir accès au compte de l’Inter Milan, de Manchester City et du PSG, qui eux aussi ont été entendu mais qui n’avaient pas été durement sanctionnés contrairement à L’AC Milan. Pour eux, les quatre clubs avaient des dettes et des pertes similaires et ne comprenaient pas pourquoi il était les seuls exclus des compétitions européenne. Selon le média italien, Le TAS a accepté la demande et demandé à l’UEFA de fournir les dossiers. Cependant, L’instance de contrôle financier des clubs de l’UEFA (ICFC) a expliqué ne pas avoir motivé sa décision uniquement sur les comptes du club italien mais également sur l’incertitude du propriétaire chinois du club, Yonghong Li, qui a depuis laissé sa place au fonds américain Elliott, qui compte injecter 50 millions d’euros pour «stabiliser les finances» du club.

L’AC Milan semble donc tiré d’affaire et pourrait contrarier les plans du PSG dans le dossier Bonucci. Ce dernier, sur son compte twitter, a réagi à la décision du TAS. “On a repris ce qu’on avait gagné sur le terrain.”

Enfin, selon les informations de Sky Sports, l’agent de Bonucci, Alessandro Lucci, est arrivé à la Casa Milan en compagnie du directeur sportif du Milan, Massimiliano Mirabelli. Très certainement pour évoquer le dossier Bonucci.

 

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée