Rabiot

Désaccord entre le PSG et Rabiot au niveau de la durée de la prolongation de contrat (Le Parisien)

Alors que le Paris Saint-Germain et le clan Rabiot se sont entendus sur l’aspect financier, c’est désormais au niveau de la durée de la prolongation de contrat que les deux parties n’arrivent pas à tomber d’accord, d’après les informations du Parisien. En effet, lié au club de la capitale jusqu’en juin 2019, l’international français manifeste une certaine opposition à s’engager sur le long terme alors que son club formateur souhaite ardemment lui faire parapher un contrat jusqu’en juin 2023, comme ce fut le cas pour son coéquipier Presnel Kimpembe lundi.

Suite aux échecs répétés du PSG en Ligue des Champions, Adrien Rabiot a émis de grosses réserves quant à une possible prolongation de contrat. Son désir de travailler avec Thomas Tuchel le convainc de rester une saison supplémentaire mais reste indécis concernant une poursuite de sa carrière dans la capitale française au-delà de 2019. En effet, il tient énormément au fait de gérer sa carrière librement, précise le quotidien francilien.

Le club de la capitale ne peut se permettre de laisser partir gratuitement le natif de Saint-Maurice, surtout au vu de sa valeur (50 millions d’euros) et du fair-play financier. Ainsi le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, surveille très attentivement le dossier du Titi parisien.

Une prolongation de contrat jusqu’en juin 2021 ou 2022 pourrait donc être un compromis pour les deux parties cependant les dirigeants parisiens ne sont pas prêts à accepter un tel cas particulier et veulent éviter un nouveau bras de fer l’été prochain. En outre, des mesures sportives répressives afin de le persuader de signer un nouveau bail ne sont pas considérées comme une possibilité par la direction sportive parisienne.

À propos Matthieu Hanisch

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée