Image Le Parisien

Landre : “C’est toujours un moment particulier d’affronter le PSG”

Le PSG se déplace sur la pelouse de Nîmes ce samedi (17h) dans le cadre de la quatrième journée de Ligue 1. Une rencontre particulière pour Loïck Landre, formé au PSG (2011,2013 – 1 match avec les pros), comme il l’a expliqué dans une interview accordée au Parisien.

Ce n’est pas la première fois que je vais les affronter. J’avais déjà joué contre eux avec Lens. Mais c’est vrai que c’est toujours un moment particulier. J’ai fait ma formation là-bas, je suis passé pro là-bas, j’ai vécu quasiment toute ma jeunesse avec Paris. J’y ai passé de super années. Ce n’est pas anodin de les affronter. Mais on oublie les sentiments une fois qu’on est sur le terrain.”

Le défenseur central a ensuite expliqué qu’il n’est pas forcément resté proche de ses anciens coéquipiers comme Alphonse Areola ou Presnel Kimpembe. “J’avais côtoyé Alphonse et Presnel durant ma formation. On n’a que deux ou trois ans d’écart. On ne s’appelle pas souvent, mais quand on se voit, on apprécie. Ce sont des collègues qui ont fait leur trou à Paris. C’est très bien pour la formation parisienne.”

L’ancien Lensois a avoué n’avoir aucun regret de ne pas avoir percé dans son club formateur. “Aucun regret. C’était une belle expérience. Passer pro au PSG, ce n’est pas donné à tout le monde. Une carrière, c’est ça : parfois les choses ne se passent pas comme vous voulez, vous n’êtes pas au bon endroit au bon moment. À ce moment-là, c’était l’arrivée des Qataris, c’était encore plus compliqué de percer pour un jeune ! Mais j’ai su rebondir et faire mon bout de carrière.”

Loïck Landre a enfin évoqué le match de demain et son affrontement avec l’armada offensive du PSG.

Le match de demain ? Tout est possible ! C’est un match de foot. On l’a démontré face à l’OM (3-1). Ça va être un peu le même style de réception que Marseille, mais encore plus difficile. C’est un match à domicile : on va tout donner ! Je ne doute pas qu’on va faire une grosse performance. Leur armada offensive ? On joue au foot pour affronter ce genre de joueurs. On va pouvoir se jauger. C’est ce qui se fait de mieux au monde chez les attaquants. Ils sont tous impressionnants ! Pas besoin de les présenter. Même derrière ou au milieu. C’est une équipe qui vise la victoire en Champions League : ça va être intéressant pour nous.”

À propos Guillaume De Freitas