PSG 4 aout

Revue de presse PSG : Monaco, Tuchel, Buffon…

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 4 août 2018 dans la presse hexagonale.

“La rivalité entre le PSG et Monaco reprend ce soir (14h en France) , en Chine, sous une chaleur étouffante, écrit L’Equipe. Il ne faudra sans doute pas s’attendre à une rencontre intense et rythmée, vu les conditions. Le PSG a retrouvé ses trois Brésiliens, qui ont envie de parler de tout, sauf de leur périple russe. Sans Mbappé, Cavani, Kimpembe, ni Meunier; avec Neymar, Thiago Silva et Marquinhos, qui n’ont que deux ou trois séances dans les jambes, le PSG ne livrera sans doute pas toute sa vérité. Jardim sera privé, en plus de Falcao, de Golovine, Sidibé, Subasic et Aït Bennasser, alors que Tielemans ne compte pas beaucoup d’heures d’entraînement. Hier, les titulaires étaient disposés en 3-5-2 avec le trio Glik-N’Doram-Jemerson en défense, Serrano dans le couloir gauche et Mboula à droite. Au milieu, Aholou était entouré de Pelé et de Tielemans. Devant eux, Rony Lopes et Keita Baldé étaient associés. Il est possible que l’ASM commence la rencontre dans cette configuration. Mais Jardim a également testé une formule en 4-3-3.”

“Le comportement et la séance de Tuchel, hier, tranchent avec ce que proposait Emery, constate le quotidien sportif. Quand Emery et ses adjoints s’agitaient, dans une manière d’impulser le mouvement et l’intensité qu’ils exigeaient, Tuchel affiche un stoïcisme qui se rapproche davantage de Ancelotti ou de Blanc. Il observe, échange avec ses adjoints, fait quelques signes mais intervient peu. Même s’il cherche à s’exprimer en français auprès de son groupe, il s’appuie sur Zoumana Camara afin qu’il relaie le plus précisément ses consignes.”

“Buffon est une star. Et il a compris ce que son statut doit aux autres, au public et aux supporters, ce qui n’est pas le cas de tous les joueurs du PSG, lit-on également. Alors l’Italien s’arrête dès qu’un fan le sollicite pour une photo ou une dédicace. Et il prend son temps même s’il lui est compté. Au-delà du grand bonhomme, c’est aussi le sportif qui impressionne en interne, capable en début de saison de s’infliger des séances dignes de la Ligue des champions. Son extrême professionnalisme, sa détermination et sa haine de l’approximation et de l’échec continuent de frapper les esprits.”

“Le Trophée des champions est le premier défi de Tuchel qui fait, pour l’instant, l’unanimité au sein du club, explique Le Parisien. Sifflet à la bouche au milieu de ses joueurs, Tuchel dirige ses séances avec autorité et n’hésite pas à se mêler à son effectif lors de certains exercices physiques. Il multiplie les accolades, les gestes très tactiles et les apartés. A la fin de l’entraînement, c’est ainsi dans un grand éclat de rire qu’il s’est mis à courir derrière Di Maria pour un jeu aux allures de joyeux chahut de cour d’école. […] Le dernier entraînement, hier, n’a donné aucun indice sur les intentions du coach. Thiago Silva, probable qu’il soit titulaire ; pour Marquinhos, c’est possible ; mais pour Neymar, une titularisation frôlerait l’incompréhensible. Surtout sous un climat tropical. Les forces en présence laissent penser que la défense à trois Thiago Silva, Diarra, N’Soki pourrait être alignée. Dagba (19 ans) pourrait occuper le couloir droit.”

“Alors que l’ASM reste sur six revers de rang face au PSG, le Trophée des champions face à des Parisiens amoindris est une occasion rêvée pour commencer la saison par un titre, juge Nice-Matin. Tuchel est en plein chantier et son équipe est bonne à prendre. Évidemment, Jardim ne le dira pas en ces termes mais on le fait pour lui. Pour ce match, il faudra dribbler les conditions climatiques difficiles (80% d’humidité et risques d’orages) tout en gardant à l’esprit qu’un titre est en jeu.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée