Buffon

Verratti : “Pour les Italiens, Buffon est une icône pour les enfants”

Arrivé en 2012 au Paris Saint-Germain, le milieu de terrain parisien, Marco Verratti connaît, cette saison, sa 7ème année avec le club de la capitale. Dans une interview accordée à “Ligue 1 Show” diffusée sur beIN Sport 1, le joueur de 25 ans a évoqué les qualités de ses anciens entraîneurs au Paris Saint-Germain. “Je suis arrivé ici (à Paris) très jeune, et j’ai eu la possibilité d’être entraîné par des grands coaches qui ont marqué l’histoire. Ancelotti ? Il m’a apporté la tranquillité et il m’a permis d’affronter les matches avec la tête libre (…) Avec Carlo, on arrivait à faire des matches importants avec le sourire. Laurent Blanc ? C’est le coach qui nous a mieux fait jouer, il aimait beaucoup la possession du ballon. On a fait beaucoup de bons résultats avec lui. Emery ? C’est un entraîneur qui est très exigeant et travailleur. Je pense qu’avec lui on a su progresser, on a appris à souffrir. Lors de la dernière année, on a joué un jeu plus direct.
Verratti a également évoqué l’entraîneur actuel du PSG, Thomas Tuchel. “C’est un grand coach qui connaît bien le football. Dans un match il comprend tout de suite où on peut être dangereux et il peut changer les choses. À l’entraînement, il te parle beaucoup, il est très exigeant, ça sera une bonne chose pour l’équipe.

L’ancien joueur du Delfino Pescara (2008-2012) a notamment évoqué le trio d’attaque Mbappé-Cavani-Neymar. “Quand tu joues au football, t’as toujours envie de jouer avec les plus forts et j’ai la chance de pouvoir jouer avec ce trio. Les trois sont différents. Mon rôle c’est de donner le ballon dans les meilleures conditions possibles pour faire leurs jeux.
Dans cet entretien, Verratti s’est montré élogieux envers son compatriote Gianluigi Buffon. “Pour les Italiens, Buffon est une icône pour les enfants. Parfois, dans le football les choses passent très vite, que tu ne prends pas assez de temps pour te rendre compte de la chance que t’as de partager le vestiaire avec ton idole.”
Enfin, le milieu de terrain est revenu sur la concurrence en Ligue 1. “Il y a beaucoup d’équipes bien organisées. C’est aussi bien pour nous car c’est jamais facile de gagner un match ici (en Ligue 1). Je sais qu’on part avec un avantage mais il faut le montrer sur le terrain et maintenir cette régularité pour être champions.

À propos Murvin Armoogum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée