Draxler : “Tuchel ? Il a une très bonne vision du football”

En battant Lille la semaine dernière, le PSG a battu le record européen de nombre de victoires consécutives en début de championnat (12). Pour This is Paris, Julian Draxler est revenu sur ce record et expliqué comment lui et ses coéquipiers avaient réussi cette performance.

Nous avons beaucoup de qualité dans cette équipe, un grand coach. Vous savez, vous gagnez des matches avec vos qualités mais aussi l’amour de la compétition. En France nous sommes la meilleure équipe et nous voulons le montrer à chaque match. C’est ce que l’on fait en ce moment. Vous devez rester concentrés parce que dans le football, quand vous gagnez, gagnez, gagnez encore, parfois il y a un match où vous n’êtes pas au top et vous pouvez perdre. Mais cette année, en Ligue 1, nous avons fait de très bonnes choses. Tout le monde est préparé pour les matches, c’est pourquoi nous avons marqué l’histoire.

Il a ensuite évoqué son coach, Thomas Tuchel. “L’entraîneur travail encore sur ses principes. Si vous lui posez la question, il n’est pas à 100% heureux de nos matches. Il trouvera toujours deux trois choses qu’il n’a pas aimé. Mais je suis qu’il n’est pas encore satisfait à 100%. Il a une très bonne vision du football, vous pouvez le voir sur le terrain. Nous sommes très flexibles, on joue parfois à 5, 4 ou 3 défenseurs, ça dépend de l’adversaire en fait. Il reste beaucoup de travail à faire, même pour l’entraîneur. Le coach me pousse à me surpasser quand je joue parce qu’il y a beaucoup de concurrence dans l’équipe, ce que je peux accepter bien sûr. Mais si vous avez l’opportunité de jouer, vous devez prouver à l’entraîneur en marquant des buts ou en délivrant des passes décisives. C’est ce que j’essaye de faire quand je suis sur le terrain. Je pense être sur le bon chemin, être en bonne forme, j’essaye de travailler dur pour prouver à l’entraîneur qu’il doit me sortir du banc. C’est ce que nous voulons tous, jouer même s’il y a une forte concurrence. Si tu ne joues pas, il faut rester humble et pousser depuis le banc pour aider ton équipe. Si je joue, j’espère être le meilleur et pouvoir jouer la semaine suivante.

L’international allemand a enfin évoqué la Ligue des Champions. “Liverpool et Naples sont nos plus grands adversaires, sans manquer de respect à l’Etoile Rouge. Nous nous battons contre des équipes comme Liverpool et Naples, des équipes que nous n’avons pas réussi à battre, il faut le reconnaître. Mais je suis persuadé que nous avons la meilleure équipe du groupe et si nous le prouvons sur le terrain, alors nous qualifierons pour le tour suivant.”

À propos Guillaume De Freitas