Ménès

Le ton monte fort entre Pierre Ménès et Mediapart au sujet du PSG

Pierre Ménès qui estimait que Mediapart était dans l’acharnement envers le PSG parce qu’il “fait vendre”, cela n’a pas plu à la rédaction du média en ligne (lire ici Fabrice Arfi)… qui a accusé le journaliste en réponse de rouler pour le club de la capitale. Une contribution publique qui serait récompensée par des cadeaux (maillots, places gratuites VIP) du Paris Saint-Germain à la tête de gondole football de la chaîne cryptée. D’où un conflit d’intérêts.

“Quelques journalistes médiatiques sont devenus si aveugles au milieu, qu’ils ne s’offusquent même plus de pratiques illégales, écrit ainsi Michaël Hajdenberg, journaliste de Mediapart sur son blogA l’évidence, le club s’attire la sympathie d’un homme dont l’opinion compte (Ménès). Il en attend un renvoi d’ascenseur, si ce n’est tous les week-end, au moins sur les dossiers les plus chauds, quand la direction joue sa tête. Dans les Football Leaks, Pierre Ménès apparaît d’ailleurs dans un fichier Excel du club comme un « influenceur ». A ce titre, le club prévoit de lui envoyer un maillot, affiche son ambition de nouer « une relation plus forte », d’utiliser au mieux la relation Pierre Ménès/Thiago Motta. Pierre Ménès relativise, il assure qu’il n’y peut rien s’il est suivi par 2,5 millions de followers sur Twitter. Il assure que son maillot, c’est en fait lors d’une opération Nike qu’il l’a reçu, et que s’il profite occasionnellement des deux places offertes que lui offre le club dans la corbeille, c’est parce qu’il ne peut pas aller ailleurs dans le stade (vu sa notoriété et ce qu’elle génère). […] Ces journalistes font partie de la grande famille du football. Ils peuvent faire semblant d’être franc, courageux, indépendants. Mais sur les sujets d’importance, on ne trahit pas sa famille.”

Sur le plateau du “Late Football Club”, le journaliste du groupe Canal Plus a commenté les piques reçues, et menacé. “J’ai reçu deux maillots depuis que le PSG a été repris par les Qataris, un dans une soirée par Nike, l’autre que tous les joueurs m’avaient signé quand j’étais à l’hôpital. M’acheter avec des maillots ? Je suis beaucoup plus cher (ironiquement)… 20.000€ par mois, on peut discuter… Dans cette période de greffe, j’ai reçu des maillots signés par les joueurs de Rennes, Monaco et de l’équipe de France. J’ai eu le malheur de ne pas être d’accord avec Mediapart, et donc il fallait bien trouver un quelque chose… C’est extrêmement bien branlé leur truc, parce que c’est à l’extrême limite de la diffamation, mais ce n’en est pas. […] Cette histoire d’influenceur, je vais être immodeste… oui, je pense l’être. Malheureusement, dans ces Football Leaks, Mediapart ne s’interesse qu’au PSG et à Monaco, des capitaux étrangers comme par hasard. Je trouve ça assez méprisable. Et je pense qu’en ayant réagi comme ça je m’expose à de nouvelles réactions. Il va falloir qu’ils fassent attention, parce qu’à un moment je vais me fâcher. C’est-à-dire que je saisirai la justice. Parce qu’à un moment, il faut arrêter de me faire chier. Les gens qui lisent ça, ou qui en lisent des extraits, ils prennent ça pour argent comptant. Ils commencent à balancer sur les réseaux sociaux: “T’as donné ton cul à Nasser”… Désolé, pour l’instant je suis intact… J’avais le sentiment qu’on faisait tous le même métier, qu’on était tous journalistes. Je trouve ça abject. Ces méthodes sont abjectes. Et quand il parle de racisme de football, je propose qu’on regarde la photo de la rédaction de Mediapart. La mixité y est formidable.”

À propos Redaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée