N'Golo Kanté

Les Football Leaks révèlent pourquoi le PSG n’a pas recruté N’Golo Kanté

Ce n’est pas un secret, le Paris Saint-Germain rêve d’attirer N’Golo Kanté. Depuis plusieurs saisons, les dirigeants parisiens ont fait de l’international français une priorité sans qu’ils ne parviennent à leur fin. En 2016, déjà, le nom du joueur de Chelsea était évoqué dans les couloirs du club de la capitale pour prendre la succession de Thiago Motta mais l’affaire ne s’était pas conclue. Et, les nouvelles révélations des Football Leaks apportent quelques réponses.

En effet, Médiapart s’est intéressé au refus du Champion du monde 2018 de ne pas être rémunéré dans un paradis fiscal comme son club lui suggérait. Dans cet article, il est aussi question du PSG et de l’intérêt que portaient les Rouge et Bleu pour Kanté. Ainsi, on apprend qu’Olivier Létang, alors directeur sportif adjoint du club, a bel et bien négocié avec les représentants du joueur : “Il ne s’agit pas du salaire ou du projet sportif, mais du montant des commissions des agents, qui se montrent particulièrement gourmands, dévoilent les documents des Football Leaks. La loi française plafonne les commissions à 10 % du montant du transfert, limite qui n’existe pas en Angleterre. Selon un document interne du PSG, avec une commission à 10 %, il est « presque sûr » que Kanté ne viendra pas à Paris.” Kanté n’est donc pas venu pour une histoire de commissions alors qu’à cette époque le montant du transfert était abordable pour le PSG tout en respectant le Fair-Play-Financier.

En revanche, l’article montre que le Paris Saint-Germain prend aussi toutes les précautions nécessaires au niveau juridique lorsqu’il est confronté à cela : “L’affaire remonte jusqu’au service juridique et au directeur financier, Philippe Boindrieux. Le club envisage de verser 10 % à chacun des agents, l’un en tant que représentant du PSG et l’autre en tant que conseil de Kanté. Mais cette double représentation étant interdite en France, le PSG doit renoncer. Un rendez-vous est organisé au siège du club le 24 mai 2016 avec les représentants du joueur pour trouver un accord. Sans succès“, explique le média français.

À propos Antoine Grasland

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée