Rabesandratana
Crédit photo / Radiofrance - Christophe Abramowitz

Rabesandratana : “C’est à l’entraîneur de trouver une motivation commune pour les joueurs qui éventuellement ne s’aiment pas”

Eric Rabesandratana est revenu ce dimanche matin, sur France Bleu Paris, sur le petit accrochage entre Neymar Jr et Edinson Cavani vendredi soir à Londres dans le cadre du Brésil-Uruguay (1-0). L’ancien joueur a rappelé que les relations professionnelles restaient des relations professionnelles, y compris dans le football de haut niveau.

“Moi je pense déjà qu’il n’y a pas de faute de Cavani. Neymar a fait du Neymar, après ce n’est pas grave, ça fait partie de son jeu, il aime en rajouter. Sur le coup il a eu peur parce que Cavani est arrivé très vite. Mais comme Cavani est un joueur correct, il n’a pas mis de coup. Sauf que l’arbitre a sanctionné l’agressivité de Cavani et c’est parti un peu en vrille… ça fait partie du jeu. Cavani est un gars qui ne lâche rien sur le terrain, Neymar est aussi un compétiteur. Le match était à Wembley, c’était plus un match de gala qu’amical. Ce sont des matches internationaux où il faut tout mettre pour faire gagner son pays. Est-ce qu’on a besoin de s’aimer quand on est partenaires ? Non on n’est pas obligés. Qu’on gagne des millions ou qu’on gagne un salaire normal, on n’est pas obligés de s’aimer. Dans les bureaux et ailleurs, des gens travaillent sans forcément s’aimer. C’est aussi la réalité du football. C’est à l’entraîneur de trouver une motivation commune pour les joueurs qui éventuellement ne s’aiment pas.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée