PSG 17 novembre 2018

Revue de presse PSG : fichage ethnique, Jean-Claude Blanc, Mbappé vs Griezmann…

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 17 novembre 2018 dans la presse hexagonale.

“Le club a reconnu avoir fiché ses jeunes recrues selon leur origine ethnique mais assure que cette pratique n’a plus cours, écrit l’AFP. Le club parisien a présenté son enquête interne à la ministre des Sports jeudi soir, ainsi que des mesures pour “renforcer les pratiques éthiques”. Cette enquête, fondée “sur l’analyse d’échanges d’e-mails et sur une série d’entretiens menés avec les salariés du club en charge du recrutement du centre de formation”, aboutit à la conclusion qu’“il n’y a pas eu de cas de discrimination avéré au sein du Paris Saint-Germain”, affirme le club. “Entretien franc et direct avec Jean-Claude Blanc“, a déclaré Roxana Maracineanu à l’issue de son rendez-vous. “Il a reconnu l’existence de fichiers ethniques et m’a garanti que ces pratiques n’ont plus cours. Il s’engage sur une nouvelle organisation des processus de sélection et le respect de l’éthique. Je veillerai à leur mise en oeuvre”, a détaillé la ministre. La Ligue des droits de l’homme a porté plainte contre X pour “discrimination” et pour “collecte et traitement de données à caractère personnel faisant apparaître les origines raciales ou ethniques.”

“La cellule recrutement Paris-Île-de-France du PSG a eu recours, comme la province, au fichage ethnique des jeunes joueurs, confirme L’Equipe (Le Parisien l’avait déjà affirmé). Le PSG est venu présenter (au ministère des Sports), hier soir, les conclusions de son “enquête interne par un cabinet externe”. […] Ce fichage, reconnu hier soir par le PSG, pourrait avoir débuté en 2002. À sa sortie du ministère, Jean-Claude Blanc a reconnu que “des qualifications sur les origines des joueurs existaient sur certaines fiches en Île-de-France”. Puis il a assuré : “Quand on regarde l’ensemble des sélections de jeunes, il y a la présence d’une diversité vraiment très forte au PSG. Alors le club a-t-il utilisé des éléments notés pour discriminer ? La réponse est absolument non. À quoi servaient ses fichiers ? C’est un paramètre parmi d’autres qui a été noté et, manifestement, il ne sert à rien. Aucun élément d’origine n’est ressorti dans une quelconque réunion de choix de jeunes joueurs.” […] Le PSG a expliqué qu’il allait remettre à plat le fonctionnement de son département scouting. […] Les scouts parisiens ne sont pas forcément des salariés du club. La plupart exercent cette activité en complément d’une autre et sont rémunérés sous forme de piges ou ont des contrats à durée déterminée.”

On peut également lire ce témoignage : On ne connaît pas toujours leurs noms lors des premières supervisions, explique un scout parisien. Donc on va noter des détails, comme la couleur de leurs chaussures, s’ils ont un bracelet-éponge au poignet, une coupe de cheveux particulière, un catogan ou un bandeau, et aussi la couleur de leur peau. Mais ce n’est pas pour les discriminer, c’est plus un code visuel afin que le collègue qui viendra les superviser après dispose d’un maximum d’éléments pour les reconnaître.”

“Mbappé est au plus haut chez les jeunes licenciés. Griezmann est pris de vitesse”, constate également le quotidien sportif. “Star de la pub et des réseaux sociaux chez les Bleus, Antoine Griezmann domine encore son cadet sur ce terrain (35,6 millions d’abonnés contre 25,7). Mais la trajectoire du Parisien est d’une telle fulgurance…”

Mbappé et Griezmann, sont “rivaux mais pas trop”, juge Le Parisien. Les deux stars de l’attaque des Bleus ont fait campagne pour le Ballon d’or pendant plusieurs mois. Mais l’entente entre eux est restée très cordiale. Ceux qui les côtoient rappellent qu’ils ont su mettre leur ego de côté pour gagner le Mondial ensemble. Les votes sont clos depuis une semaine et les deux Français n’ont plus qu’à attendre le verdict du 3 décembre. Griezmann trouverait injuste que le trophée échappe à un champion du monde, ce qui pourrait bien être le cas puisque Modric fait figure de favori. Et selon certaines indiscrétions, les deux attaquants français pourraient être mis d’accord, côté tricolore, par un coéquipier qu’ils apprécient tous les deux : Raphaël Varane.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée