PSG 24 novembre 2018

Revue de presse PSG : Toulouse, infirmerie, Daniel Alves, Kurzawa, CNE…

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 24 novembre 2018 dans la presse hexagonale.

“L’Allemand est réputé pour être carré. Il ne badine pas avec la discipline. Hier midi, Thomas Tuchel a préféré prévenir que guérir en quelque sorte. « Ce n’est pas possible qu’un joueur n’évolue pas à 100% d’intensité et d’engagement. Sinon, il ne finira pas le match contre Toulouse ! » Clair, net et précis de la part de l’entraîneur du PSG, juge La Dépêche du Midi. Le club de la Ville rose a le chic pour croiser celui de la Capitale juste avant ou après une échéance européenne. Une tradition depuis de longues saisons maintenant.  Un avantage ? Alain Casanova n’y croit pas.”

“Bien jouer, gagner… et surtout ne pas se blesser. Les joueurs parisiens connaissent leur feuille de route par cœur, commente Le ParisienUn quatorzième succès consécutif face à un TFC affaibli par de nombreuses absences ne doit représenter, en principe, qu’une formalité. Au-delà du résultat brut, ils devront renouer avec des valeurs collectives abandonnées lors de la victoire en trompe-l’œil à Monaco. Mais la grande affaire du moment se joue sur un autre terrain. A l’infirmerie. Neymar et Mbappé disputent une course contre la montre pour recouvrer leur potentiel maximal d’ici mercredi. Hier, Tuchel a voulu rassurer tout le monde en annonçant l’issue heureuse de ce feuilleton médical. En milieu de semaine, on nous annonçait une élongation des adducteurs pour Neymar. Hier, cela ne ressemblait plus qu’à un petit bobo sans gravité. Qui dit vrai ? […] Écarté des terrains depuis le 8 mai à la suite d’une grave blessure au genou droit, Daniel Alves doit franchir une nouvelle étape, cet après-midi. Il doit être incorporé au groupe parisien, a priori dans un rôle de remplaçant. En fonction du déroulé de la rencontre, il pourrait même disputer quelques minutes de jeu.”

“À sa manière de répondre avec franchise, Tuchel ne semblait pas tenter de bluffer. On ne peut pas exclure ce dribble mais, hier, cela n’y ressemblait pas, écrit L’Equipe. Depuis les premiers examens médicaux, il ne faisait pas de doute que Mbappé serait opérationnel contre Liverpool. Pour Neymar, la prudence était de mise. Ils doivent retrouver le terrain aujourd’hui et demain avant de reprendre l’entraînement collectif lundi, selon les souhaits du staff parisien. En attendant, ils ne seront donc que spectateurs ou téléspectateurs de la réception de Toulouse cet après-midi. L’équipe qui sera alignée aura quoi qu’il arrive belle allure. Outre Buffon dans la cage, on devrait retrouver une défense à trois avec Marquinhos, Thiago Silva et Kimpembe. Devant, au milieu, la paire Verratti-Rabiot devrait être encadrée par Meunier, à droite, et Kehrer, à gauche, puisque Nsoki est forfait et Bernat suspendu. Enfin, devant, Tuchel devrait faire confiance au trio Draxler, Cavani et Di Maria. Associer cette attaque est aussi le moyen de la faire travailler si, par malchance… Dernières bonnes nouvelles de la journée, Kurzawa et Daniel Alves réintègrent le groupe aujourd’hui. Son expérience et sa grinta ne pourront faire que du bien à ses partenaires pour le rendez-vous capital de mercredi face aux Reds.”

Enfin, le CNE “a renvoyé le dossier de fichages ethniques du PSG à la commission de discipline de la Ligue, mais elle a écarté tout racisme”, peut-on lire. “C’est un premier succès, hors terrain, pour le PSG. […] Cela ressemblait davantage à de l’amateurisme qu’à une entreprise généralisée de discrimination, l’instance de la Fédération en veut pour preuve la présence sur certaines fiches de la cellule France du logo du… RC Lens. Lors de leurs auditions, Pierre Reynaud et Marc Westerloppe sont apparus très marqués par toute cette affaire et qu’ils aient pu être suspectés de racisme.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters