Chaudel : “C’est une escroquerie d’évaluer le contrat qui lie le PSG à QTA à 123 000 euros !”

Le Paris Saint-Germain est désormais en pleine bataille juridique et de communication après les révélations de Football Leaks. Alors que le club de la capitale a fait appel de la décision de la chambre de jugement de l’ICFC de l’UEFA auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS), de nombreux spécialistes défendent le contrat liant le Paris Saint-Germain à la société Qatar Tourism Authority.
E
stimé à 200 millions d’euros dans un premier temps, ce prix a été arbitrairement divisé par deux par l’UEFA en 2014 avant d’être à nouveau abaissé de 37% en juin dernier. Selon les rapports de Football Leaks, celui-ci ne vaudrait que… 123 000 euros pour certains cabinets d’audit.
Un chiffre que dénonce sur les ondes d’Europe 1 l’économiste du sport Vincent Chaudel.

Une plus grande notoriété du Qatar grâce au contrat liant la société Qatar Tourism Authority au PSG ?
La notoriété du pays du Qatar a explosé ! Si QTA avait dû développer et atteindre ce niveau de notoriété en achetant de la publicité de façon classique, ils auraient mis probablement plus que 200 millions d’euros sur la table ! Pour QTA, c’est une bonne affaire et pour le PSG, c’est un bon contrat ! 

La différence entre nation branding et sponsoring classique :
Si on évalue ce contrat au regard d’une autre prestation de service qui s’appelle le sponsoring, bien évidemment qu’on n’obtient pas les mêmes éléments de comparaison.
Octagon arrive à 123.000 euros au lieu de 200 millions, on est juste dans des proportions ridicules et on se doute bien que ce n’est pas de la surévaluation mais de l’escroquerie. Et c’est aussi de l’escroquerie que de faire une évaluation à 123.000 euros de ce contrat ! Ce n’est pas possible, on ne parle pas de la même chose ! D’autres clubs ont des contrats avec des offices de tourisme. 
(comme ce qu’a pu faire pu faire l’Azerbaïdjan et l’Atlético Madrid, ndlr)

À propos Jonathan Bensadoun

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée