PNF

Le Point : “Il semble que les dirigeants du PSG n’ont jamais été approchés, ni de près ni de loin, par un quelconque corrupteur”

Beaucoup de bruit pour rien ? Alertée par un “informateur”, l’UEFA s’était penchée sur un potentiel trucage du PSG-Etoile rouge (6-1) dont un dirigeant serbe aurait été l’instigateur et le bénéficiaire en pariant sur une victoire des Parisiens par quatre buts d’écart et au moins cinq buts inscrits. Le 30 septembre, deux jours plus tard, le Parquet national financier (PNF) ouvrait une enquête préliminaire pour des faits de « participation à une association de malfaiteurs en vue de la commission des délits de corruption sportive et escroquerie aggravée »
L’affaire, publiée le 12 octobre par le journal L’Equipe, avait provoqué des remous. Mais elle semble patiner. Déjà parce que les enquêteurs français n’ont jamais pu connaitre cet “informateur”, révèle Le Point. Éléments troublants, les “tuyaux” de l’informateur faisaient état d’une rencontre entre le président du PSG, Nasser al-Khelaifi, et le fameux dirigeant serbe la veille du match au Peninsula. Personne n’y était, ont pu constater les enquêteurs. Après la rencontre, une “importante somme d’argent devait être remise” au dirigeant serbe, suspecté après le match à l’hôtel des joueurs de l’Etoile rouge. “Mais aucune remise d’argent n’a été observée.”

Le Point révèle également que Jean-Claude Blanc, directeur général délégué, et Antero Henrique, directeur sportif, se sont rendus “dans les locaux du SCCJ fin octobre. Les deux hauts responsables du club parisien ont largement collaboré avec la police.”Surtout, “en l’état des investigations, l’implication du PSG, suspecté un temps d’avoir pu se laisser tenter par l’idée d’un match arrangé, n’est pas du tout établie et il semble, au contraire, que ses dirigeants n’ont jamais été approchés, ni de près ni de loin, par un quelconque corrupteur.” Contacté par Le Point, le PSG a confirmé l’audition de ses deux dirigeants par la police judiciaire. “Il s’agissait uniquement de comprendre comment fonctionne la réception d’un club adversaire lors d’un match de Ligue des champions, a précisé le club. Ce sont les arrière-cuisines sur l’organisation d’une telle réception qui ont été évoquées, et rien d’autre.”

L’enquête se poursuit. Mais d’ores et déjà, il est avéré que le PSG n’est en rien impliqué. Ce qui semblait évident. Et possiblement, les tuyaux étaient percés, même au sujet du club de Belgrade. Les enquêteurs donneront leurs conclusions. Mardi, les deux équipes se retrouveront sur le terrain du Marakana.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée