PSG 27 décembre 2018

Revue de presse : Ramsey, Gueye, Fabinho, Weigl, Fabregas, fumigènes, indésirables, cambriolages, Manchester United…

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 27 décembre 2018 dans la presse hexagonale.

L’Equipe

Le Gallois d’Arsenal, Aaron Ramsey (28 ans), sera libre en juin. “Le PSG serait prêt à lui offrir 18 mois de contrat, affirme L’Equipe. Élément expérimenté, Ramsey, qui peut aussi évoluer en numéro 6, serait un plus pour le PSG. Antero Henrique a pris contact. À six mois du terme de l’engagement londonien de Ramsey, le PSG n’aurait pas une grosse indemnité de transfert à régler. Elle est estimée entre 10 et 20M€. Également suivi, selon les médias anglais, par plusieurs clubs italiens (Juventus Turin, les deux Milan) et le Bayern, donnera-t-il sa priorité au challenge parisien ? La direction sportive du club a dressé une liste dans le but de combler le manque au milieu de terrain. Outre Ramsey, y figurent aussi Cesc Fabregas (31 ans, Chelsea), aussi en fin de contrat en juin, et Idrissa Gueye (29 ans, Everton, 2022). L’Espagnol ne semble pas être une priorité pour le PSG, plus tenté par Ramsey, Gueye ou Fabinho. Paris souhaite un prêt pour le milieu de Liverpool (25 ans, 2023). Mais il joue davantage avec les Reds et cela ne plaide pas pour un retour en France cet hiver. La piste menant à Julian Weigl (23 ans), apprécié par Thomas Tuchel, a été démentie par la direction du club allemand, qui a dit ne pas compter s’en séparer.”

“Avec Solskjær, la philosophie de jeu de MU a déjà beaucoup évolué. Pas forcément une bonne nouvelle pour le PSG, avance le journal sportif.
Avec Mourinho, ils délaissaient régulièrement la possession, même face à des équipes de moyen calibre. Pour leurs deux premières rencontres avec Solskjær, ils ont affiché un autre profil (74 % de possession à Cardiff, puis 64 % contre Huddersfield). Et conformément à la tradition du club, et aux exigences de leur nouveau coach, ils se sont jetés par vague à l’attaque, avec des latéraux positionnés bien plus haut et des milieux cherchant systématiquement la verticalité. Il n’est donc pas certain que, face au PSG, United joue la carte de la contre-attaque à tout prix, ce qui aurait été le cas si Mourinho avait été aux commandes.”

Le cas des (110) fumigènes du PSG-Nantes, samedi dernier, au Parc des Princes, dans le cadre des 5 ans des Parias, sera étudié le 16 janvier par la commission de discipline de la LFP, rapporte Arnaud Hermant.

Le Parisien

Des indésirables (Jesé au salaire de 400.000 € brut mensuels et Lassana Diarra à 300.000 € brut par mois) et des prêts (Weah vers le Celtic, Adli à Rennes ? Colin Dagba, Mbe Soh à Valenciennes ?). Voilà le résumé du mercato du PSG dans le sens des départs. Si l’Europe entière sait que le PSG cherche un milieu de terrain – la priorité reste Julian Weigl -, il ne compte vendre aucun joueur majeur cet hiver, cas Rabiot mis à part, écrit Le ParisienLa résiliation du contrat de Diarra ne serait évidemment pas gratuite pour le PSG. Monaco, qui cherche à se sauver avec des éléments d’expérience, pourrait penser à lui.

Gigi Buffon “envisage d’activer l’option sur la seconde année du contrat qu’il a signé à son arrivée l’été dernier”, confirme le quotidien francilien. Qui parle aussi de doutes en Catalogne concernant Adrien Rabiot (voir ici).

Enfin, il est question des cambriolages d’Eric Choupo-Moting (deux fois en un mois) et de Thiago Silva : “A chaque fois, les vols ont eu lieu en l’absence du joueur et de leurs proches, par escalade et en fin de journée, alors que les victimes disputaient un match. Mais de là à y voir la main d’un seul groupe structuré de voleurs, qui bénéficierait d’un « tuyau » sur les emplacements des domiciles et les allées et venues des joueurs du PSG, il y a un pas que les enquêteurs de la BRB ne franchissent pas. A ce stade, les trois enquêtes restent indépendantes. […] Cette série de vols n’est pas comparable au phénomène observé à l’OM, où le grand banditisme avait été soupçonné. “Le problème, ce sont les réseaux sociaux et leurs conjoints, déplore une source interne au PSG. Les joueurs ou leurs femmes y racontent toute leur vie, leurs soirées, leurs derniers achats luxueux avec des photos à l’appui… Autant envoyer directement leur adresse aux cambrioleurs ” Selon cette même source, certains joueurs seraient néanmoins plus prudents. A l’image de Neymar qui dispose en permanence d’un vigile à son domicile et Verratti qui envoie un agent de sécurité chez lui en cas d’absence.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée