Véronique Rabiot : “La décision d’Adrien est ferme et définitive”

L’histoire entre le Paris Saint-Germain et Adrien Rabiot est terminée. Comme l’a annoncé le directeur sportif du parisien, Antero Henrique, le milieu de terrain de 23 ans désire quitter le club de la capitale au terme de son contrat en juin 2019. Dans un entretien accordé à RTL, l’agent et mère du joueur, Véronique Rabiot, est revenue sur la situation de son fils. Pour elle, la décision d’Adrien est ferme et définitive. La situation aujourd’hui comme tout le monde sait s’est totalement dégradée. Ce n’est plus possible de revenir en arrière, évidemment non. J‘ai toujours respecté les règles et le protocole, je n’ai jamais dénigré le club. Aujourd’hui, je suis attaquée par le club en la personne d’Antero Henrique et donc je m’autorise à sortir du silence pour répondre.

Véronique Rabiot a notamment indiqué que son fils désirait partir lors du mercato d’été 2018. “Il faut revenir un peu en arrière. Lors du mercato d’été j’avais signifié à monsieur Henrique, comme on doit le faire, que je voulais qu’Adrien soit mis sur la liste des transferts puisque Adrien voulait quitter le club et que on l’avait clairement dit. Je ne vois pas en quoi j’ai été déloyale. Le club n’a pas souhaité vendre Adrien. Il y a eu une proposition de Barcelone pendant le mercato. Le club a refusé, le club a totalement le droit de refuser, d’ailleurs ils nous répondent que la proposition a été faite la veille de la fermeture. Ils ont le droit de refuser de vendre le joueur mais on ne peut pas dire qu’ils n’étaient pas au courant, que j’ai été déloyale. Ensuite, effectivement, la situation devient très très compliquée puisque le joueur peut partir et que le club ne veut pas le laisser partir..”

Dans cet entretien, Véronique Rabiot a également affirmé qu’il n’y a aucun accord avec d’autres clubs. “Il n’y a aucun accord avec aucun club à aucun moment. Je ne sais pas qui a lancé cette rumeur. Je pense que ça arrange peut-être certaines personnes de le croire. Moi j’ai toujours respecté les règles et les protocoles, tout le monde le sait. Nous n’avons le droit de parler avec aucun club avant le 1er janvier et je ne parlerai avec aucun club avant le 1er janvier.”

Enfin, elle est revenue sur la réaction des Ultras Parisiens à l’encontre du joueur formé au PSG. “Je regrette que les supporters ne comprennent pas mais en même temps je ne leur en veux pas parce que je pense qu’ils n’ont pas les bonnes informations. Effectivement quand je regarde le match hier et que je vois la banderole ‘Rabiot on n’a pas besoin de toi’, je dis ils n’ont pas toujours dit ça. En début de saison, Adrien était le seul à jouer dans l’équipe quand les autres joueurs étaient encore en sélection. Je pense que même le club était content qu’Adrien ne soit pas parti en sélection parce qu’il était là dès le début du championnat et que du coup on a pu se reposer sur lui, et d’ailleurs il était capitaine. On l’a fait jouer jusqu’à la mi-octobre et il a toujours répondu présent, donc je ne comprends pas les supporters, mais je vous dit en même temps je pense qu’ils n ‘ont pas les bonnes informations et ils ont mauvaise mémoire puisque Adrien est là depuis 2010, qu’il a toujours été professionnel, à l’entraînement, sur les matches, même quand il devait jouer en numéro 6, où on sait très bien que ce n’est pas un poste qu’il affectionne. Il a toujours salué les supporters. Adrien a toujours aimé le Paris Saint-Germain et ce n’est pas parce qu’il décide de partir et d’aller vivre une nouvelle aventure qu’il n’aime plus le Paris Saint-Germain.”

À propos Murvin Armoogum

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée