UEFA

L’UEFA voudrait encore bricoler son fair-play financier (Sport Bild)

L’UEFA semble bricoler avec son fair-play financier. Dans le cadre de sa réforme, un changement important pourrait voir le jour. Il est rapporté par Sport Bild: les frais de transfert devraient être amortis non sur l’ensemble de la durée du contrat du joueur, mais dans un maximum de trois ans.”

Le média allemand prend l’exemple de Neymar et du PSG pour illustrer le souci sur les gros transferts. À titre d’explication, les 222 millions d’euros que le Paris Saint-Germain a versé pour le transfert de Neymar ont été lissés comptablement sur cinq ans. Ainsi, pour chaque saison cela représente 44 millions d’euros. Jouable. Avec ces nouvelles règles, ce serait 74 millions d’euros à digérer chaque année. Compliqué. On peut voir là la volonté de l’UEFA de stopper l’inflation sur les “top” transferts. Une telle mesure ne pourrait logiquement être rétroactive.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée