Beye : “Le mental, ces joueurs-là, ils l’ont. Par contre, l’aspect émotionnel c’est complètement différent”

Après la défaite du Paris Saint-Germain contre Manchester United en 8e de finale de la Ligue des champions (2-0, 1-3), les critiques pleuvent sur les Rouge et Bleu. Sur le plateau du Canal Sports Club, diffusé sur Canal+, Habib Beye a notamment indiqué que les joueurs parisiens ont failli sur le plan émotionnel et non sur le plan mental.

“J’ai eu la chance de pouvoir revoir ce match et j’ai essayé de me concentrer sur l’aspect psychologique de cette équipe. C’est-à-dire, ce que renvoie certaines individualités à l’image de Buffon. On nous a dit qu’on était parti le chercher pour ce genre de match. Et lorsque vous regardez Buffon sur ce match-là, c’est celui qui renvoie le plus de peur, sur son visage, à son équipe. Alors que d’habitude, c’est lui le leader, c’est lui qui est là pour remonter les troupes. Il a fait des erreurs, aucun problème (…) On parlait de l’aspect émotionnel. Le mental et l’émotion ne sont pas les mêmes choses. Le mental, ces joueurs-là, ils l’ont. Par contre, l’aspect émotionnel c’est complètement différent. Et moi, j’ai eu la chance de jouer des grands matches, dans des grandes compétitions, et j’ai vécu en tant que joueur ce moment où vous vous dites “Ça ne va pas arriver”. C’est-à-dire que vous démarrez votre match et que ça n’arrivera pas (la défaite), vous êtes convaincus que ça va bien se passer. Et au fil du match, parce les évènements sont négatifs pour votre équipe à l’image de Kehrer et Buffon qui font des erreurs, au fil du match vous vous dites “ça peut arriver” (…) Qu’on ne me dit pas aujourd’hui que dans l’aspect tactique les Parisiens ont failli. Oui, ce n’est peut-être pas une équipe qui est partie chercher absolument cette victoire. Ne me dites pas aujourd’hui que Mbappé n’a pas de mental.”

Le consultant de Canal+ est notamment revenu sur les louanges faites à certains joueurs, avant cette nouvelle déconvenue en Ligue des champions.

Il y a quelques mois, on a entendu que Buffon avait changé les choses en phase de poules de la Ligue des champions. On a dit qu’il a fédéré tout le monde. Depuis six mois, tout le monde dit que Thiago Silva est un monstre, et d’un seul coup, en 90 minutes, on veut balayer tout ce qu’on a dit depuis six mois. Moi, je trouve ,en quelque sorte, dans notre discours il y a une forme d’hypocrisie parce que pendant six mois on a encensé Tuchel et tout l’effectif du PSG en disant qu’il mettait de l’intensité à tous les matches. Et maintenant, en 90 minutes, on veut faire partir 6-7 joueurs de cette équipe parce qu’ils n’ont pas répondu sur le plan mental. Moi, je pense, et c’est mon avis, que le problème est sur l’aspect émotionnel. Quand l’aspect émotionnel prend le pas, ça vous glisse entre les mains et vous ne pouvez rien faire contre ça.”

À propos Murvin Armoogum