Guérin : “Dans le comportement, la mentalité, la détermination, on n’a pas senti une équipe du PSG vraiment à 300%”

Dans sa chronique pour Eurosport, Vincent Guérin est revenu sur l’élimination du PSG contre Manchester United en huitièmes de finale de Ligue des Champion.

Cette élimination du PSG contre Manchester United est pire que celle contre Barcelone il y a deux ans. Là, ils avaient gagné le match aller à l’extérieur, et retour à domicile avec une équipe de Manchester décimée. Ce n’est pas l’équipe bis qui est venue jouer au Parc des Princes, c’est l’équipe ter. Dans le comportement, la mentalité, la détermination, on n’a pas senti une équipe du PSG vraiment à 300%. D’où la désillusion de ce résultat contre Manchester United et de cette élimination“, avoue l’ancien Parisien. “À la fin du match, ce que j’ai ressenti, c’est de la honte, de l’amertume, de la désillusion. J’ai quasiment eu envie de me déshabiller comme si je portais le maillot du PSG et de jeter ça par terre, parce qu’une colère immense est venue à la fin de ce match.”

Vincent Guérin estime que l’effectif doit être renouvelé.

L’effectif doit être chamboulé, renouvelé. On prend trop de joueurs que l’on garde très longtemps, comme Thiago Motta, que l’on a gardé jusqu’à 35 ans. On ne gagne pas une Ligue des Champions avec des joueurs de 35 ans, ça ne s’est jamais vu. Thiago Silva, le problème, c’est qu’il a 34 ans. Ça va être compliqué. L’avenir, ce n’est plus Thiago Silva. Aujourdhui, il va falloir retrouver des joueurs cadres et des joueurs cadres qui sont vraiment des locomotives pour le PSG et qui emmène cette équipe vers l’efficacité et vers un parcours lointain en Ligue des Champions.

Guérin estime enfin qu’il manque une âme à ce club.

Il y a une chose qui est importante, c’est de créer un état d’esprit et une âme. Et on n’a pas l’impression qu’il y a une âme dans ce club. Je pense que tous les grands clubs ont une histoire, nous (les anciens, ndlr), on fait partie de l’histoire, on a fait cinq demi-finales de suite en Coupe d’Europe, on a fait deux finales. Je crois que l’on a une génération dorée et exceptionnelle. Je pense qu’on aurait été intéressant pour pouvoir passer le relais à travers les générations qui passent au club.”

À propos Guillaume De Freitas