Le jour où Dahleb s’est retrouvé enfermé dans un vestiaire

En ce jour de Clasico, on peut trouver dans L’Equipe un entretien avec une légende du PSG : Mustapha Dahleb. L’Algérien a fait le bonheur du tout jeune club de 1974 à 1984, et lui a permis d’aller décrocher ses deux premiers trophées, les coupes de France 1982 et 1983. L’ancien milieu de terrain parisien raconte une anecdote du côté de Lyon, quelque peu célèbre. Mais toujours agréable à entendre.

“Là-bas ils refaisaient le stade pour l’Euro 84 et avaient donc déplacé nos vestiaires à au moins deux kilomètres (rires). Moi je me trouvais dans une petite pièce contiguë, je lisais, et à un moment donné je n’entends plus rien. Plus aucun bruit. Tout le monde était parti et ils m’avaient enfermé. Impossible de sortir. Il y avait même des barreaux aux fenêtres. J’ai donc attendu que l’on vienne me chercher. C’est ce qui s’est passé au bout d’un quart d’heure. Mais le match avait commencé. Oui, oui, ils avaient commencé sans moi, à dix. Personne ne s’était rendu compte de mon absence (rires). Mais j’ai marqué… le but du siècle, pour leur montrer que j’étais indispensable. Sur un long centre de la droite. Le ballon est passé entre toutes les jambes. Tout le monde l’a regardé et il est entré dans le but (1-1 lors de cet OL-PSG). J’avais travaillé ça seul dans le vestiaire (il éclate de rire).» 

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters