Marquinhos : “L’élimination ? Cela fait des années que ça arrive à ce moment de la saison, c’est inadmissible”

Malgré sa victoire 2-0 à l’aller, le PSG s’est fait éliminer par Manchester United en huitièmes de finale de Ligue des Champions ce soir (1-3). En zone mixte, dans des propos relayés par Goal, Marquinhos a avoué que ce résultat était inadmissible.

Il y a tous les sentiments. C’est inadmissible le match qu’on a fait. On comprend la colère de nos supporters. Encore une fois à ce moment de la saison on commet les mêmes erreurs et on se fait pénaliser. On avait la possession, on contrôlait, Manchester est venu pour défendre et attendre nos erreurs. C’est là qu’ils ont pu en profiter. Encore une fois à un moment donné il faut qu’on analyse, qu’on réfléchisse. Cela fait des années que ça arrive à ce moment de la saison, c’est inadmissible. Il faut qu’on réfléchisse, qu’on parle comme des hommes, dans le vestiaire. Ce n’est pas le moment de trop parler. C’est un moment difficile pour tout le monde, il y avait beaucoup de colère. Parler encore plus ça peut partir dans un sens qu’on ne souhaite pas. Comme on dit, c’est le moment de “manger la merde”, savoir qu’on peut faire mieux, ne pas trop parler.

Il a enfin expliqué ne pas comprendre cette élimination.

J’ai dit ça avant le match là-bas à Manchester ce n’est pas le moment de laisser passer l’opportunité, c’est le moment de tout donner. Désolé aux supporters qui y ont cru, qui sont venus là-bas aussi. On est dégoûtés de cette soirée. On croit en ce projet. Cette année j’ai vu de bons changements, des choses qu’il fallait analyser et qu’on a changés. Mais je ne sais pas pourquoi encore une fois, au même moment de la saison on se fait éliminer, on se fait manger, avec un match inadmissible. Perdre 3-1 ici… Si on analyse bien le match on a eu le contrôle mais on n’a pas été efficace, tant offensivement que défensivement. Encore une fois on laisse passer cette opportunité.

À propos Guillaume De Freitas

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée