PSG 20 mars 2019

Revue de presse PSG : Hechter, Rabiot, TAS, Evra…

Vu et lu au sujet du PSG ce mercredi 20 mars 2019 dans la presse hexagonale.

“Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a donné raison hier au PSG dans ses démêlés sur le fair-play financier avec l’UEFA, en”annulant” la décision de l’instance européenne de réexaminer les finances du club, publie l’AFP. L’ instance de contrôle financier de l’UEFA avait décidé en septembre de rouvrir le dossier parisien, classé en juin, après le fol été 2017 à plus de 400M€ dépensés pour Neymar et Mbappé. Ce réexamen est “annulé”, explique le TAS qui considère donc que la procédure de juin est “clôturée et définitive”.

“Le PSG a condamné hier “fermement les injures homophobes de Patrice Evra”, alors qu’il se déchaîne sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours, visant le club parisien et un de ses anciens joueurs, Jérôme Rothen. […] Critiqué par Rothen, aujourd’hui consultant, l’ancien défenseur a riposté avec plusieurs vidéos, menaçant de “mettre une bonne tarte” dans la “gueule” de son ex-coéquipier, ou plus récemment, lançant “Paris, vous êtes des pédés!” Le PSG”condamne fermement les injures à caractère homophobe proférées par Patrice Evra contre le club, ses représentants et son ancien joueur, dans une vidéo diffusée (…) sur les réseaux sociaux”, écrit le club parisien.”

L’Equipe

Le journal L’Equipe propose une immense tribune à la “révoltée” Véronique Rabiot (lire ici). Mais bien sûr le dossier ne s’arrête pas là puisque dans le cadre de la mise à pied du milieu de terrain, les “dirigeants ont prévu de recevoir Adrien Rabiot mercredi prochain. Ce pourrait être le dernier épisode d’un feuilleton compliqué. Son employeur lui reproche d’avoir liké l’une des vidéos d’Évra. Le club pointe également du doigt sa sortie en boîte de nuit, quelques heures après ce fiasco européen. Pas certain que ces deux motifs justifient une rupture de contrat. Aux yeux du PSG peut-être, de la justice prud’homale il faudra voir. Si le PSG décidait finalement de le réintégrer, la situation serait encore plus ridicule et cocasse. Il faudrait alors s’interroger sur la stratégie.Volonté de discréditer le joueur ? Diminuer sa valeur avant son futur départ ? […] Le président parisien se serait senti trahi. Rabiot lui aurait dit vouloir prolonger avant de se raviser. Un autre personnage est très impliqué : Victoriano Melero. Ce dernier, en interne, s’amuse à se faire appeler Victor le nettoyeur. Melero était signataire de différents courriers du club, ces dernières semaines. […] Avec Henrique, le lien s’est distendu, pour être totalement cassé désormais.”

Le quotidien sportif commente également la réussite de l’appel du PSG auprès du TAS contre la réouverture de l’enquête sur les comptes parisiens de 2015 à 2017 par la chambre de jugement de l’ICFC au nom du fair-play financier de l’UEFA (lire ici). “Une victoire sur la forme pour Paris, qui ne peut pas pour autant lâcher les chevaux en matière de dépenses, écrit Etienne Moatti. Car son équilibre financier n’est pas assuré. Pour y parvenir, il lui faut trouver 150M€ par an, sauf ventes importantes en fin de saison. L’UEFA s’intéressera aussi de près au nouveau contrat de sponsoring maillot signé par le club avec Accor (plus de 50M€ annuels, soit plus du double de la somme versée par Emirates). Le Qatar, par le biais de QIA, est en effet l’un des actionnaires de référence du groupe hôtelier, avec 10,44 % du capital.”

Le Parisien

Dans Le Parisien, on trouve un président historique du PSG (1974 à 78) : Daniel Hechter (80 ans). L’ancien créateur de mode apporte sa vision des choses : “Il manque une véritable politique sportive ! Il y a une animosité entre Henrique et Tuchel, donc ça ne peut pas marcher. Ce qui se passe à la tête du club se répercute sur le terrain, c’est systématique dans le foot, déclare Hechter dans le journal francilien. Les Qatariens ont amené du plaisir et de la fierté aux Parisiens. Le PSG réalise des matchs vraiment spectaculaires et donne de l’émotion. Maintenant, on espère la Ligue des champions. […] Je suis inquiet à court terme car le Real vient de réaliser un grand coup en rappelant Zidane. Et cela veut dire que le prochain mercato va être difficile. Le PSG a besoin de se renforcer, pas de se diminuer. Motta et Matuidi n’ont jamais été remplacés.”

A la question de savoir qui est le meilleur président de l’histoire du PSG, Daniel Hechter répond : “C’est celui qui gagne ! Pour moi, Robin Leproux a été un bon dirigeant dans une période difficile où il fallait calmer les choses. Allez, je pense que le meilleur président, c’est moi, car j’ai pris le club en 3e division pour l’amener en première. Et il s’est toujours maintenu. Ce que je pense du maillot du PSG actuellement ? Il est moche ! Mais il n’est pas pire que celui de 2016 qui était épouvantable. Le vrai maillot, c’est celui que j’ai dessiné. Mais on peut faire des dérivés. Les gens de Nike ont leur créateur de quatrième zone car je n’ai jamais vu un beau maillot chez eux. Si je peux dessiner le maillot des 50 ans (en 2020) si le PSG me sollicite ? Oui, si je suis encore vivant…”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée