PSG 31 mars 2019

Revue de presse PSG : Toulouse, jeune garde, Areola, Kurzawa…

Vu et lu au sujet du PSG ce dimanche 31 mars 2019 dans la presse hexagonale.

“Le PSG attaque la dernière ligne droite du championnat en boitant : six cadres, dont di Maria, Cavani et Neymar, manquent à l’appel pour le déplacement à Toulouse, publie l’AFP. “Nous sommes seulement 14 joueurs de champ, plus deux gardiens, si personne ne se blesse d’ici là”, a déclaré Thomas Tuchel. En février, le PSG avait gagné à St-Etienne (1-0) et contre Montpellier (5-1) avec un banc réduit à six remplaçants, au lieu des sept habituels.”

La Dépêche

“Cette fois, il n’a pas vraiment le choix. Tuchel devrait solliciter sa jeune garde pour compléter son groupe voire composer son onze de départ, ce soir au Stadium. Mais ne sortez pas les mouchoirs tout de suite, commente La Dépêche. Dagba (13 matches dont 4 titularisations), Nkunku (26 dont 15), Nsoki (14 dont 9) ou encore Diaby (25 dont 7) n’ont pas seulement dépanné. Ils ont parfois été utilisés alors que l’infirmerie était moins remplie. Une manière aussi de préparer l’avenir car le PSG ne pourra pas constamment recruter à tour de bras et devra, fair-play financier oblige, aussi puiser dans son centre de formation. Ce soir, Colin Dagba, latéral droit de 20 ans, pourrait ainsi démarrer.” Et le quotidien régional finit par se dire : “et si c’était le jour pour réussir son Paris” pour le TFC.

L’Equipe

“On comprend les Toulousains. Payer 70€ en virage pour ne pas avoir Neymar, Cavani, Di Maria, Draxler, Dani Alves et Meunier, tous blessés, ça fait cher la rencontre, écrit L’Equipe. En cas de 26e succès, le sacre pourrait survenir dès le week-end prochain. Si Lille ne gagne pas à Nantes aujourd’hui ou à Reims dimanche prochain, il suffira aux Parisiens de battre Strasbourg. […] Tuchel se retrouve face à un défi pas évident à relever : garder ses hommes mobilisés pour les derniers rendez-vous du Championnat. Cette année encore, des records sont à portée de crampons pour peu qu’ils gardent un peu d’envie. Le PSG peut essayer d’atteindre la barre des 100 points. […] Le club, qui en est à 15 sur 15, peut égaler l’ASSE 1974-1975, seul club à avoir remporté tous ses matches à domicile. Les records ne consoleront pas de la nouvelle désillusion européenne mais ce sera une occasion supplémentaire de marquer un peu plus l’histoire du foot français.”

“Sauf blessure, Areola doit garder le but parisien ce soir. Il doit ensuite enchaîner avec la demi-finale de coupe de France contre Nantes, mercredi, lit-on également. Selon la règle d’alternance, Buffon devrait rejouer le week-end prochain face à Strasbourg.”

Le Parisien

“Puisqu’il n’a plus rien à craindre de ses poursuivants (Lille est à 20 points), puisqu’il n’a pas su se forger de destin européen, le PSG n’a plus qu’une Coupe de France et quelques records en L1 à décrocher pour pimenter sa fin de saison, s’enthousiasme Le Parisien. C’est peu pour un club qui entend toujours rêver plus grand. […] Pour atteindre ses ultimes objectifs, Paris va devoir se remplumer en attaque, car c’est  une « équipe très petite » en nombre, dixit Tuchel, qui se déplace ce dimanche à Toulouse. […] On sent qu’à tous les étages du club, l’esprit est déjà tourné vers demain. […] S’il n’a pas voulu confirmer sa prolongation de contrat jusqu’en 2021, Tuchel a déjà lancé quelques axes de réflexion. Il a semblé confirmer Thiago Silva, et a laissé entendre qu’il n’y aurait pas de révolution copernicienne de son effectif. Le coach a aussi tenté d’aplanir les divergences de vues avec Henrique, mais sans réellement convaincre. Une unité de façade en quelque sorte.”

Le quotidien francilien, comme L’Equipe, évoque Layvin Kurzawa. Thomas Tuchel “demande à son latéral de rester professionnel afin de se prémunir contre de nouvelles blessures. […] En interne, que ce soit au PSG ou chez les Bleus, les échos confirment une nouvelle dimension. “Il apparaît plus mature, plus à l’écoute. La paternité l’a certainement aussi changé”, raconte un proche.[…] Tuchel lui a envoyé un message, ce samedi, faisant mine de ne pas s’être penché sur sa prolongation de contrat. “Il lui reste combien ? Un an ? Je dois y réfléchir, a-t-il réagi. Son défi maintenant est de continuer à ce niveau, de rester confiant, mais pas trop, et surtout de rester professionnel pour la prévention (des blessures). Un joueur fiable doit être capable d’enchaîner trois matchs par semaine et de récupérer vite. Et ce n’est pas une simple question de qualité.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée