Degorre

Degorre évoque la gestion de Neymar au PSG et les déclarations de Zidane

Le départ anticipé de Neymar au Brésil contre le gré de Thomas Tuchel a beaucoup fait parler ces derniers jours. Récemment privé de son brassard de capitaine de la seleçao à cause de son accrochage avec un spectateur au Stade de France, le numéro 10 semble être soumis à une autorité plus importante en sélection qu’en club. Dans l’émission L’Equipe du Soir, Damien Degorre s’est exprimé sur la différence de traitement du cas Neymar entre le PSG et la sélection brésilienne. Selon le journaliste, On ne peut pas gérer tous les joueurs de la même manière. Mais on ne peut pas non plus laisser une telle liberté, presque outrancière, à Neymar.

Degorre admet cependant qu’il est plus simple pour la sélection brésilienne que pour le PSG d’imposer son autorité à Neymar. Comme il explique, “La sélection c’est un mois, le club c’est un an. C’est plus facile de serrer la visse à Neymar sur un mois que de le faire sur un an.” Ainsi, le journaliste reconnaît Il y a forcément un peu de liberté à laisser de temps en temps.

Pour conclure, Damien Degorre explique que selon lui, Le PSG doit faire marche arrière concernant la gestion de ses joueurs. “On verra ce qui va se passer, mais si ça ne change pas a la tête du club, il faudra que les gens qui sont à la tête du club changent au fond d’eux mêmeestime-t-il.

L’émission a également évoqué le sujet de Zinédine Zidane. Ce dernier, qui était à Bordeaux ce lundi pour un match caritatif, s’est exprimé sur la situation de Kylian Mbappé. Si le technicien français a déclaré que Mbappé “est très bien là où il est”, cela ne reflète pas le fond de sa pensée estime Damien Degorre.

En effet, le journaliste a assuré “je sais que Zidane en rêve jour et nuit de Mbappé. Non seulement il en rêve, mais en plus il en parle à son staff ! avant de poursuivre Zidane est à bloc sur Mbappé et je pense qu’il espère vraiment le faire signer cet été.”

À propos Lucas Picco

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée