PSG 2 août 2019

Revue de presse PSG : Neymar, Trophée des champions, marque

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 2 août 2019 dans la presse hexagonale.

Le Parisien

Neymar “a effectué son premier entraînement collectif. Et manifestement, cela lui a mis du baume au cœur. Visiblement jovial, il a multiplié les échanges complices avec ses partenaires, constate Le Parisien. Ces images tranchent avec le Neymar en retrait aperçu ces derniers jours, quand il travaillait en marge du groupe. Kimpembe a aussi effectué sa première séance. Les Sud-Américains rentrés mercredi ont affiché de belles dispositions, à l’instar de Di Maria ou de Marquinhos. Il n’est pas interdit de penser que Tuchel fera appel à certains d’entre eux face à Rennes, au moins pour figurer sur la feuille de match. […] Demain, 40 000 personnes sont attendues dans les tribunes à Shenzhen. Seule déception, l’absence de Neymar, suspendu (comme Draxler, ndlr). Mbappé et les autres stars devront prendre le relais.”

L’Equipe

Neymar “a fait le spectacle hier, lors de l’entraînement ouvert à des invités. Une première séance collective de très haut niveau, confirme L’Equipe. Vu de la balustrade, rien, dans son attitude, ne laissait deviner un joueur contrarié. Dès l’échauffement, passé une bonne partie du temps à côté de Mbappé, Neymar souriait, chambrait un peu, se faisait chambrer, aussi. Il ne se mêlait pas forcément aux plus jeunes, ceux qu’il décrit comme n’écoutant pas. Mais il ne s’est jamais positionné en marge du groupe. […] Son nom était scandé comme on implore le rappel d’une rock star au concert. Mbappé, Cavani et Silva ont également eu le droit à leurs instants de gloire mais, dans l’ensemble, la star, c’était le Brésilien. Le journal sportif propose son équipe probable” samedi : Areola – Meunier, Kehrer, Diallo, Kurzawa – Sarabia, Herrera, Verratti, Bernat – Mbappé, Cavani.

Il est également question de marque PSG. “En tournée en Asie pour la troisième fois, le club tente de s’installer dans le paysage local, même s’il reste à la traîne par rapport aux mastodontes de Premier League, explique le quotidien L’Equipe. Pour rattraper son retard, Paris a axé sa stratégie sur deux leviers. Le premier est de miser sur une implantation expresse, assise sur une expertise locale. L’autre axe repose sur le positionnement. “On représente le club de la ville de Paris et, en Asie, c’est très fort. On met en avant un projet très lifestyle, glamour, explique Wasels, responsable du bureau Asie-Pacifique. On ne consomme pas le foot de la même manière en Asie, en Europe ou en Am-Sud.” C’est dans cette perspective qu’il faut voir la présentation des équipements faite la semaine dernière lors d’un surprenant défilé des joueurs sur un podium de haute couture. Idem pour le partenariat avec Jordan, une énorme réussite commerciale qui a permis de toucher le grand public. Régulièrement dévalorisé pour son manque d’histoire comparé aux clubs centenaires, le PSG prend le risque d’aller là où d’autres ne vont pas. Il n’a pas vraiment le choix. […] Entre la tournée 2018 et celle-ci, Paris a presque doublé sa fan base locale (de 1,8 à 3 millions).

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters