PSG 30 aout 2019

Revue de presse PSG : Real, C1, Nsoki, Aulas, Neymar, Areola, Navas, Dybala, Zagre, Dybala, Metz, Schrey…

Vu et lu au sujet du PSG ce vendredi 30 août 2019 dans la presse hexagonale.

Le PSG “a hérité du Real Madrid pour le choc de la phase de groupe de la Ligue des champions 2019/20, d’après le tirage au sort effectué hier à Monaco, écrit l’AFP. Paris et le Real sont les deux épouvantails du groupe A, qui comporte également Bruges et Galatasaray. Zidane à Paris, ce sera donc d’actualité à l’automne, où les Parisiens chercheront surtout à se tester face à leur bourreau en 8e de finales de la saison 2017-2018.”

L’Equipe

“Toute la journée, les dirigeants parisiens ont échangé, dans les salons discrets d’un palace monégasque, avec leurs homologues barcelonais pour tenter de dénouer, dans les dernières heures du mercato, l’imbroglio Neymar, rapporte L’Equipe. Mais quelques heures plus tard, c’est le grand rival du Barça qui leur était proposé au sein d’un groupe à leur mesure : le Real Madrid (13 sacres en C1, un record), une autre vieille connaissance des joutes européennes du PSG. Pour son entrée en lice et la réception du Real, le PSG sera privé à coup sûr de Mbappé. Cavani a une toute petite chance d’en être. Mais pas Neymar, suspendu.

Rayon UEFA Champions League toujours, le quotidien sportif signale que le PSG “est assuré d’empocher 24M€ de plus que Lille et 15M€ de plus que Lyon en raison d’un système de redistribution favorable aux clubs historiques.” Cela en vertu du classement par coefficient des clubs sur la base des performances sur dix ans.

L’Equipe

En termes de mercato, hier à Monaco le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, a admis son souhait de recruter via un prêt Stanley Nsoki (20 ans), dans le collimateur de l’OGC Nice. Le quotidien rapporte les propos du président de l’OL : “Quand j’ai dîné avec Nasser à Liverpool lors de la réunion de l’ECA, je lui avais parlé d’un joueur que j’aimerais bien faire venir à Lyon. Ce serait pour un prêt. On va voir.”

Dans le dossier Neymar, la journée d’hier, ponctuée « d’échanges constructifs », n’a débouché sur aucun accord entre le PSG et le Barça. Le « oui » d’Ousmane Dembélé fait toujours défaut…”, lit-on. Il “ne se voit pas rejoindre Paris. Sa fermeté est totale. Dans le camp Neymar hier soir, on espérait encore un infléchissement de la position de Dembélé. […] À Paris, on indiquait hier soir qu’au-delà de Rakitic, deux autres joueurs avaient été possiblement intégrés. Ce qui donnerait donc un montage avec un montant à 130M€ et trois joueurs. À 4 jours de la fin du mercato, le fait que les Catalans incluent des joueurs constitue un réel obstacle. Le PSG estime que ce n’est pas à lui de convaincre les joueurs. Les heures filent. De nouvelles discussions – à distance – (aucune réunion n’est prévue) se tiendront aujourd’hui.

L’actualité du PSG étant très chargée, dans L’Equipe, il est aussi question d’Alphonse Areola qui “sait que sa décision d’aller en prêt au Real Madrid conditionne l’arrivée de Keylor Navas. […] Zidane le perçoit comme un n°2 solide derrière Courtois. […] Areola a le rapport de force pour lui. Areola est à un tournant de sa carrière. Il en est conscient. Il indiquait hier soir à certains de ses proches qu’il privilégiait un départ au Real.

“La vente à Monaco (10 M€ et 15 % à la revente) d’Arthur Zagre, grand espoir du club, qui intervient après celles de Weah, Nkunku et Diaby, a semé le trouble au centre de formation, lit-on encore. Après le départ de celui qu’il percevait comme le meilleur d’entre eux, sur quels leviers appuyer pour convaincre par exemple Tanguy Kouassi et Adil Aouchiche de signer leur premier contrat professionnel ?”

Le Parisien

“Après plusieurs tentatives, les dirigeants du PSG et du Barça vont continuer de discuter aujourd’hui pour tenter de régler le transfert de Neymar. Un accord est encore possible mais le temps presse, constate Le Parisien. En interne, le message est clair : on ne prendra pas un joueur qu’il faut supplier pour le convaincre de rejoindre le PSG. […] Au-delà de Rakitic, le PSG veut de l’argent, le plus d’argent possible, et idéalement un arrière droit. […] Le Barça est-il prêt à faire une rallonge, sans échelonnement des paiements, au-delà de leur dernière offre de 140M€  ? Ont-ils réussi à convaincre un autre joueur que Rakitic de rallier Paris ? Et au fond cette question  : les Catalans veulent-ils vraiment de Neymar ou s’agitent-ils par pur souci politique, à usage interne (Messi ?) ou selon un autre but, plus mystérieux ?

“L’effectif parisien promet de changer encore dans plusieurs lignes d’ici à lundi soir, poursuit le journal francilien. En cas de départ de Neymar, le premier dossier sur la table de Leonardo sera celui de Paulo Dybala. Le PSG connaît les données du dossier. Une source interne à la Juventus dément des discussions récentes. La porte n’est pas fermée, pour autant, et la situation se tend même entre l’Argentin et ses dirigeants, selon d’autres proches du club. Dybala serait déterminé à rester et à tenter de s’imposer, alors que ses dirigeants souhaiteraient le pousser à partir en cas d’offre intéressante.”

Dans Le Parisien, on évoque le cas Schrey. “Alors que les blessures se multiplient au PSG, la préparation physique jugée trop intense par certains joueurs est au cœur des débats. Les méthodes de Rainer Schrey, son architecte, sont en cause.

Le Républicain Lorrain

Ce soir le PSG de déplace à Saint-Symphorien pour affronter le FC Metz. “L’affiche, forcément alléchante en dépit de l’absence de quelques stars parisiennes, peut s’avérer une excellente occasion pour les Lorrains de passer l’éponge sur la défaite à Angers, juge Le Républicain Lorrain. La mission de Renaud Cohade et de ses partenaires sera de prendre à la gorge dès les premières secondes une formation parisienne qui connaît un début de saison particulièrement chaotique. Que ce soit côté cour ou côté jardin.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters