PSG 3 aout 2019

Revue de presse PSG : Trophée des champions, Mbappé, Cavani, Neymar, Leonardo

Vu et lu au sujet du PSG ce samedi 3 août 2019 dans la presse hexagonale.

“Le cas Neymar, ses responsabilités, son positionnement, la Ligue des champions et des excuses : Mbappé a mis les choses au clair hier en se comportant en patron du vestiaire, juge l‘AFP. Le prodige de 20 ans a déboulé en conférence de presse hier pour une prise de parole rare mais précieuse – 9 min 30 sec, pour tout remettre à l’endroit, sauf sa casquette. Ses revendications aux trophées de l’UNFP pour « plus de responsabilités » au PSG « ou ailleurs » avaient jeté le trouble. Il a clarifié l’intrigue: « non », il n’a pas voulu quitter la capitale alors que le Real Madrid lui fait les yeux doux. « Je pense que ce n’était pas le bon endroit (pour s’exprimer). J’en profite pour m’excuser auprès des joueurs présents à cette cérémonie car j’ai gâché la fête », a-t-il lâché en guise de mea culpa. […] Mbappé a enchaîné avec la tournée en Chine, où il a pu profiter de sa popularité grandissante, valorisé par le PSG dans sa campagne commerciale. L’effet des « responsabilités » qu’il a revendiquées ? « C’est très flatteur d’être mis en avant par le club au niveau marketing, ça compte beaucoup. Mais je suis avant tout un joueur de foot, et ce qui m’intéresse, ça reste le terrain », a-t-il balayé. Place au terrain, donc. Et là, Neymar est omniprésent. Au milieu des rumeurs il a affirmé sa préférence: il veut que la superstar « reste ». Il en a même profité pour glisser un mot sur Cavani. […] Rumeurs de départ balayées, souhait de jouer avec Neymar et Cavani affirmé… Tout est prêt pour lancer une nouvelle saison record ? […] Rennes est prévenu, d’autant que le joueur compte aussi se bâtir un palmarès à la taille de son talent.”

Le Télégramme

“Avec un effectif encore en chantier, Rennes espère ne pas se prendre une fessée ce samedi à Shenzhen face à un PSG revanchard, lance Le Télégramme. Car une pâle copie du duel dionysien s’annonce en effet. Avec un effectif très jeune pour ce voyage en Chine et les absences de Niang, Sarr, Bensebaïni et Traoré, Rennes ne se fait que peu d’illusions sur ses chances de rééditer l’exploit. Arrivés en Chine jeudi matin, les Bretons accusent également un décalage en termes de temps d’adaptation.

Dans Le Parisienoù l’on trouve un entretien avec Edinson Cavani – il est question de ce Trophée des champions qui se jouera à 13h30 (beIN Sports 1). Thomas Tuchel a “préparé un plan très précis et public, puisque la séance collective d’hier était entièrement ouverte aux médias. Le PSG devrait débuter en 4-3-3. Et la place de sentinelle serait occupée par Marquinhos, rentré seulement mercredi, explique le quotidien. Il est en grande forme, en avance sur ses camarades sud-américains revenus le même jour. En attaque, le système choisi décale, de fait, Mbappé sur le côté gauche, laissant la pointe à Cavani. Sarabia devrait occuper le côté droit tandis qu’Areola sera aligné dans le but.

“La fin de séance a été marquée par une légère frayeur pour Neymar, suspendu contre Rennes, ajoute le quotidien francilien. Sur une frappe puissante, il s’est fait mal au-dessus du pied droit. Sans être trop inquiet, il a interrompu son entraînement à quelques minutes du terme avant d’aller signer des autographes… et de soigneusement éviter Leonardo” (tout juste sorti de l’avion).

L’Equipe

“Finalement, tout revient toujours à Neymar, même lorsque celui-ci est suspendu, juge L’Equipe. Volontairement ou pas, il n’a pas salué son directeur sportif, hier à la sortie de l’entraînement. Une saynète peut-être anecdotique, mais qui intervient près de trois semaines après le recadrage. […] À un mois de la fin du mercato, Paris n’a toujours pas vu venir la moindre offre concrète pour Neymar.”

“Marketing, image, potentiel mais aussi terrain : Mbappé est désormais au cœur du projet PSG, observe le journal sportif. Ces derniers jours, dans les couloirs de l’hôtel du PSG, certaines voix laissaient d’ailleurs entendre que, quitte à ce que Neymar parte, le club ne verrait pas d’un mauvais œil de le voir rejoindre le Real. Cela éviterait à Paris de devoir faire affaire avec le Barça… et réduirait le risque de voir les Madrilènes s’attaquer à Mbappé l’été prochain. […] En privé, Tuchel convient que Mbappé est un phénomène, mais il regrette qu’il cherche trop à regarder ce qu’il y a dans l’assiette du voisin, surtout quand celui-ci s’appelle Neymar. Alors l’Allemand écoute mais, estimant que son jeune crack est toujours en phase d’apprentissage, il est capable de résister à certains de ses souhaits, comme face à Rennes où Mbappé est pressenti sur l’aile gauche.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée