Ligue des champions

Diffuseurs et opérateurs: l’appel d’offres des droits de la Champions League pour 2021-2024 sera décisif

D’un côté des diffuseurs payants (Canal Plus, beIN Sports, RMC Sport, Eurosport et Mediapro prochainement), de l’autre des opérateurs qui jouent les distributeurs (Canal Sat, Orange, SFR, Bouygues, Free) et qui doivent avoir un catalogue riche pour satisfaire leurs abonnés, le panorama footballistique bouge et va encore se transformer rapidement en France.

Déjà, parce que dès l’été prochain la Ligue 1 et la Ligue 2 seront visibles chez Mediapro, nouvel entrant (qui avait décroché les droits TV en mai 2018 en mettant 800M€ sur la table) dirigé par Julien Bergeaud. Celui-ci doit trouver des accords avantageux avec les différents distributeurs pour être au maximum visible et rentrer dans ses sous. Paradoxalement, c’est peut-être en investissant encore plus (avec les droits sur les compétitions européennes) que Mediapro sera véritablement en position de force car incontournable sur le football en France.

Et cela tombe bien, l’appel d’offres des droits de l’UEFA Champions League pour la période 2021-2024 sera finalement lancé avant la fin 2019 (il était prévu au printemps 2020). Pour rappel, à compter de 2024, la Ligue des champions sera transformée dans son fonctionnement.

Il va donc y avoir match pour ces trois années de droits TV sur la C1 (2021-2024). Pour RMC Sport par exemple, actuel diffuseur en France qui vient de gonfler ses prix sur la formule sans engagement. Ainsi Alain Weill, le PDG d’Altice France, maison mère de SFR et RMC Sport, espère cette saison augmenter son nombre d’abonnés. “Nous avons l’ambition d’aller plus haut… mais cela dépendra des performances des clubs français dans la compétition, notamment du PSG”, commente le dirigeant dans L’Equipe. L’importance de l’enjeu est aussi évident pour beIN Sports, fort dépourvu à compter de 2020 (deux matches par journée de Ligue 1 la saison prochaine). Quant au groupe Canal Plus, il semble se transformer de plus en plus en super distributeur avec un pack sport où l’on trouve beIN Sports, RMC Sport, Eurosport et peut-être bientôt Mediapro. Quoi qu’il en soit, après les résultats de cet appel d’offres, on y verra plus clair sur le rapport de force général et les stratégies.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée